Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Le traitement de l'hyperactivité : autour de la prescription de psychostimulants
    La prescription de psychostimulants dans le traitement du trouble déficitaire de l'attention-hyperactivité (TDAH) doit s'inscrire dans un projet global de soins, qui prenne en considération les facteurs psychodynamiques en jeu pour l'enfant et sa famille. Après un bref rappel sur l'historique du concept d'instabilité en pédopsychiatrie infanto-juvénile et sur la polémique opposant experts français (fidèles à ce concept) et nord-américains (qui préfèrent l'appellation 'TDAH'), les auteurs, psychiatre à l'établissement public de santé (EPS) de Ville-Évrard à Neulliy-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) et pédopsychiatre à l'hôpital universitaire nationale de Reykjavik (Islande), tentent d'articuler la prescription de psychotropes avec la prise en compte des aspects psychodynamiques de l'hyperactivité. Évoquant le cas clinique d'un adolescent de 15 ans ayant accepté de suivre conjointement une psychothérapie et une pharmacothérapie (basée sur une prescription de méthylphénidate), ils affirment que le travail de guidance du jeune patient et de sa famille est essentiel dans une telle situation. Enfin, ils concluent à l'importance d'une formation psychiatrique intégrée pour le prescripteur de psychostimulants. [résumé d'éditeur]


    Mots clé : PSYCHOSTIMULANT ; HYPERACTIVITE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; INDICATION THERAPEUTIQUE ; EFFET SECONDAIRE ; CONTRE INDICATION ; ATTITUDE FACE AU TRAITEMENT ; GUIDANCE PARENTALE ; PHARMACOPSYCHOLOGIE ; METHYLPHENIDATE ; CAS CLINIQUE ; PROJET THERAPEUTIQUE ; TROUBLE DEFICITAIRE DE L'ATTENTION HYPERACTIVITE ;
Contenu dans
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer