Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Services d'éducation préscolaire et comportements agressifs : un rôle de prévention pour les familles vulnérables
    "'Contexte : La violence physique est un important problème de santé et de société. De nombreuses études montrent que des indices socio-économiques tels que la pauvreté et le faible niveau de scolarité des parents sont associés à un risque accru de difficultés d'ajustement social chez les enfants, dont les problèmes de violence. Cette étude a fait l'hypothèse que les services d'éducation préscolaire (SEP) pouvaient contribuer à prévenir l'apparition des problèmes d'agression physique (AP) chez les enfants de familles vulnérables, et ce, en fonction de l'âge à l'entrée dans ces services. Méthodologie : Identification d'enfants qui présentaient une trajectoire d'AP élevée entre 17 et 60 mois parmi un échantillon représentatif d'enfants nés au Québec (n = 1 691). Les chercheurs ont pris en considération le niveau de scolarité des mères et l'âge d'initiation des SEP et vérifié leur association avec l'appartenance au groupe d'AP tout en contrôlant plusieurs autres caractéristiques familiales associées aux SEP et à l'AP. Résultats : Les enfants dont la mère avait un faible niveau de scolarité (c'est-à-dire qu'ils ne sont pas titulaires d'un diplôme d'études secondaires) étaient moins susceptibles de recevoir des SEP que les autres. Ceux qui en ont reçu avaient des risques considérablement plus faibles de suivre une trajectoire d'AP élevée. Les résultats de régressions multiples et logistiques indiquent que les SEP réduisent le risque d'AP élevée, surtout si l'enfant commence à les recevoir avant l'âge de neuf mois (d = -0,62 ; s = 0,24 ; IC 95 % : - 1,09 à - 0,16 ; rapport de cotes = 0,20 ; IC 95 % : 0,05­0,9). Les enfants dont la mère avait obtenu un diplôme d'études secondaires étaient moins à risque d'AP élevée. Dans leurs cas, les SEP ne représentaient pas un facteur de protection supplémentaire. Interprétation : Les SEP destinés aux enfants dont la mère est peu scolarisée pourraient considérablement diminuer le risque d'AP chronique, surtout s'ils sont dispensés tôt après la naissance. Comme les enfants les plus susceptibles de bénéficier des SEP sont les moins susceptibles d'en recevoir, il faut mettre en place des mesures spéciales pour favoriser ce type de services à destination des familles à risque élevé. [résumé d'éditeur]'"


    Mots clé : JEUNE ENFANT ; COMPORTEMENT VIOLENT ; PREVENTION ; EDUCATION ; MERE ; SCOLARISATION ; VULNERABILITE ; COMPORTEMENT A RISQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer