Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Violence politique en Algérie : trauma, défaut d'étayage et troubles narcissiques chez les enfants des victimes et des terroristes
    Auteurs : Belarouci, Latéfa
    Date de parution : 2014
    Pagination : 697-713
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : EVOLUTION PSYCHIATRIQUE
    Introduction : La confrontation d'une grande partie de la population algérienne à la violence politique, à un déferlement de scènes traumatogènes avec omniprésence de la mort engendre des traumatismes psychiques dont la principale caractéristique est la dimension intentionnelle et le déni d'altérité. L'objectif visé est de déshumaniser, de détruire, de désaffilier, d'assujettir. Objectifs : Quel peut être dès lors le devenir des enfants confrontés au réel de la mort, la leur et celle de leurs parents ? Comment se positionnent-ils face aux atteintes narcissiques des parents et de la destruction des bases sécurisantes et protectrices de la famille ? Méthodologie : Afin de dégager les problématiques et les aménagements défensifs mis en place par les sujets, un regard croisé parents-enfants et victimes-terroristes a été porté sur le vécu traumatique familial par le recours à la démarche clinique : entretien avec les parents et épreuves projectives (la Dynamique Personnelle et Images et le Dessin de la famille) avec les enfants. Résultats : Confrontées au réel de la mort, aux humiliations, au déni d'altérité, à la honte, au 'sacrifice protecteur' induit par la terreur...les familles de victimes manifestent un effondrement narcissique ainsi qu'une incapacité à élaborer les événements traumatiques car ils n'arrivaient pas à donner du sens à cette violence contrairement aux terroristes qui se présentent comme des combattants d'une cause divine. Les capacités psychiques des parents ayant été débordées, les perturbations de l'étayage qui s'ensuivent se sont révélées être à l'origine des troubles dans la construction narcissique des enfants ainsi que de leur représentation d'un monde clivé, chaotique, particulièrement hostile. Discussion : Les violences liées à l'histoire collective que partage un groupe d'individus seraient ainsi à l'origine d'une psychopathologie des liens inter- et intrasubjectifs. Leur compréhension nécessite de 'revisiter' la clinique du trauma par la prise en compte des événements traumatiques issus du réel. Conclusion : L'ensemble de ces éléments apporte un éclairage sur la psychopathologie en prise avec la violence politique ainsi que sur l'intrication du psychique et du politique d'où la nécessité de prendre en compte la dimension de la subjectivité et des liens sociaux. [résumé d'auteur]


    Mots clé : PSYCHOPATHOLOGIE ; ENFANT ; FAMILLE ; PARENT ; GUERRE ; VIOLENCE ; MORT ; POLITIQUE ; HOLDING ; NARCISSISME ; CLIVAGE ; PRINCIPE DE PLAISIR ; TEST PSYCHOLOGIQUE ; TEST PROJECTIF ; TRANSGENERATIONNEL ; TRANSMISSION PSYCHIQUE ; TRAUMATISME PSYCHIQUE ; SUBJECTIVITE ; LIEN SOCIAL ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer