Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Psychoéducation dans la schizophrénie
    La psychoéducation a été définie comme une intervention didactique et thérapeutique systématique qui vise à informer les patients et leurs familles sur les différents aspects du trouble psychiatrique et à promouvoir les capacités pour y faire face. Dans le domaine de la schizophrénie, ce sont Anderson et al. qui ont, en 1980, utilisé pour la première fois le terme de psychoéducatif. En France, le terme d'éducation thérapeutique tend à s'imposer. Il a en effet été retenu par la Haute autorité de santé. La définition commune standardisée utilisée en santé publique au sein de l'Union européenne est celle d'un processus continu d'apprentissage intégré à la démarche de soins, comprenant des activités organisées de sensibilisation, d'information, d'apprentissage, et d'aide psychologique et sociale. Elle est destinée à aider les patients et leur famille à comprendre leur maladie et leur traitement. Différents décrets et arrêtés fixent les modalités d'autorisation des programmes d'éducation thérapeutique du patient par l'Agence régionale de santé et les compétences requises pour les dispenser. Le terme de psychoéducation qui reste utilisé dans la littérature internationale est cependant retenu dans l'intitulé de ce travail. La psychoéducation dans les psychoses chroniques doit être abordée comme dans les autres pathologies chroniques : nécessité de connaissances pour prendre en charge sa santé de façon autonome, difficultés d'acceptation des troubles et observance du traitement. Cependant, les particularités cognitives et émotionnelles de ces pathologies, la stigmatisation dont elles font l'objet, sont des éléments à prendre en compte pour assurer l'acceptation et l'intégration des informations. La psychoéducation des familles a démontré dans plusieurs études son efficacité en termes de prévention des rechutes dans la schizophrénie. Elle devrait aujourd'hui être systématiquement proposée à l'entourage familial de tous les patients souffrant de schizophrénie, l'efficacité de cette intervention étant d'une amplitude comparable à l'efficacité des traitements médicamenteux. Les obstacles à la diffusion de cette pratique se lèvent progressivement mais encore trop lentement, entraînant une perte de chances pour les malades. Le développement de programmes d'éducation thérapeutique centrés sur les patients est encouragé par la reconnaissance officielle dont cette démarche fait l'objet par la Haute autorité de santé, mais reste limité à quelques centres. Les études menées à partir des expériences de différentes équipes en France soulignent pourtant l'intérêt thérapeutique majeur de cette approche dans le parcours de soins des patients.[résumé d'auteur]


    Mots clé : SCHIZOPHRENIE ; EDUCATION DU PATIENT ; EDUCATION ; REMEDIATION COGNITIVE ; FAMILLE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer