Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Avancée en âge du patient atteint d'une trisomie 21
    Auteurs : FROMAGE B ; Anglade, Pierre
    Date de parution : 2002
    Pagination : 212-216
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ENCEPHALE
    "Le vieillissement normal des sujets trisomiques est comparable à celui observé chez des individus présentant un déficit cognitif équivalent. Mais il est plus précoce et fonction du niveau intellectuel antérieur et de l'histoire de vie de la personne. Jusqu'à 50 ans il n'y a pas de baisse significative de la mémoire. À partir de cet âge la mémoire à court terme, la vitesse de traitement de l'information et l'attention sélective faiblissent. Ces modifications sont semblables à celles d'adultes déficients non trisomiques plus âgés, conduisant à l'idée d'une précocité du vieillissement chez les sujets trisomiques. En terme d'autonomie dans la vie quotidienne, il est possible d'établir un profil évolutif moyen. À partir de 60 ans, la détérioration est estimée à 45 % du score obtenu à 40 ans, affectant plus spécialement les habiletés nécessaires pour la réalisation de tâches quotidiennes (toilette, habillement, se nourrir sans aide...). Nous avons peu de connaissances au sujet de l'évolution psychiatrique de ces personnes car les handicapés âgés sont un nouveau groupe dans notre société. Dans ces 3 domaines ­ cognition, autonomie, santé psychique ­ le vieillissement du sujet âgé trisomique est très sensible aux milieux de vie. Le vieillissement pathologique chez le sujet trisomique est associé au syndrome démentiel qui combine à des degrés variés des troubles des fonctions cognitives et du comportement modifiant la personnalité. Le diagnostic clinique de démence est difficile à établir chez le sujet trisomique et les avis divergent, aussi il importe de respecter 3 règles : 1) établir une ligne de base individuelle et observer à l'aide d'évaluations régulières un changement net des performances, celui-ci devant être confirmé par des modifications de même tendance dans les conduites quotidiennes ; 2) le déclin dépend non seulement des ressources du sujet, mais également des demandes exercées par l'environnement ; 3) la détérioration durable des capacités doit être nettement supérieure à celle observable dans le vieillissement normal pour être significative d'une démence. En fonction de l'âge civil, le trisomique offre précocement des signes de vieillissement par rapport à la population générale. On note la présence de lésions anatomo-pathologiques à partir de 36 ans, qui sont semblables à celles observables chez des patients atteints de démence d'Alzheimer. Toutefois il semblerait qu'environ 20 % des trisomiques ne présentent pas de signes cliniques de démence 20 ans après. Le diagnostic, difficile à établir, nécessite le recours à une démarche écologique soutenue dans le temps, soulignant l'influence du contexte et de l'environnement humain sur le vieillissement du trisomique.[résumé d'auteur]"


    Mots clé : TRISOMIE 21 ; VIEILLISSEMENT ; EVOLUTION ; FONCTION COGNITIVE ; AUTONOMIE ; SANTE MENTALE ; DEMENCE ; DEMENCE DE TYPE ALZHEIMER ; RECHERCHE ; DIAGNOSTIC MEDICAL ; ENVIRONNEMENT ; CAS CLINIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer