Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Quelle place pour le trouble spécifique du développement du langage oral, ou dysphasie de l'enfant, dans le champ de la psychopathologie?
    Auteurs : Taly, Véronika
    Date de parution : 2014
    Pagination : 261-271
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : EVOLUTION PSYCHIATRIQUE
    La rencontre avec la population d'enfants dysphasiques au sein d'un Centre Référent du Langage a alimenté des questionnements concernant notamment l'articulation avec l'organisation de la personnalité et le projet de soins à proposer. Objectifs - Ce travail de recherche propose d'étudier le fonctionnement psychique d'enfants diagnostiqués dysphasiques âgés entre 6 et 11ans. L'hypothèse centrale est le caractère transnosographique de ce trouble dans le champ de la psychopathologie infantile malgré les critères d'exclusion établis par les classifications française et internationale. Méthode - La mise à l'épreuve de notre hypothèse s'appuie sur la complémentarité de trois épreuves projectives : Rorschach, C.A.T-T.A.T et Scéno-test, afin d'éclairer les problématiques et aménagements défensifs de ces jeunes patients en dégageant à la fois les traits communs et les aspects plus singuliers. L'analyse du matériel s'est faite dans la perspective psychodynamique. Résultats - Au sein de notre population de 23 enfants dysphasiques, nous avons regroupé : 11 enfants relevant d'une organisation limite de l'enfance, 7 enfants du registre de la psychose et 5 enfants du registre de l'organisation névrotique. Discussion - La diversité des registres de fonctionnement de la personnalité repérée au sein de notre échantillon tend à conforter notre hypothèse sur le caractère transnosographique de la dysphasie dans le champ de la psychopathologie infantile. Conclusion - La clinique projective se révèle précieuse aussi pour ces enfants dysphasiques puisque de ce fait leur prise en charge thérapeutique ne se limite pas à la fonction instrumentale et qu'un soin psychique peut être proposé pour nombre d'entre eux.[Résumé d'éditeur]


    Mots clé : TROUBLE DU LANGAGE ; ENFANT ; DYSPHASIE ; TEST PSYCHOLOGIQUE ; TEST PROJECTIF ; NOSOLOGIE ; DIAGNOSTIC MEDICAL ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer