Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Du modèle de confiage à l'adoption plénière de l'enfant : crises, évolution et émergence d'une nouvelle parentalité en Afrique (exemple du Togo)
    "Cette étude a pour objectif de décrire le profil des postulants à l'adoption plénière de l'enfant et d'analyser les facteurs motivationnels associés à ce type d'adoption. L'étude a porté sur 60 parents adoptants togolais dont les rapports d'examen psychologique de recueillis sur la période de 2009 à 2011 par le Comité national de l'adoption de l'enfant au Togo, ont été analysés selon la méthode de l'Interpretative Phenomenological Analysis. Les adoptants sont à 68,3 pour cent des couples mariés et à 31,7 pour cent des célibataires. Ils ont en majorité un niveau d'études supérieur et sont des cadres supérieurs et intermédiaires. La durée de vie moyenne en couple est de 13 ans. La stérilité primaire et secondaire avec l'échec des traitements médicaux, l'imminence ou la survenue de la ménopause font recourir à l'adoption. La transmission de l'héritage (pérennisation du patronyme, biens matériels acquis) motive l'adoption. Dans un contexte culturel d'injonction à la parentalité, 31,8 pour cent cherchent à travers l'adoption à se protéger de la stigmatisation ; 30 pour cent y recherchent un soutien dans la vieillesse, un fils qui les enterre dignement. En outre, l'adoption est parfois investie comme un acte magico-religieux ouvrant la chance à l'enfant biologique. Chez 63,2 pour cent des familles monoparentales (femmes célibataires), le recours à l'adoption trouve écho dans un souci de liberté et d'indépendance renforcée par un niveau d'études supérieur, par un statut professionnel élevé. Dans l'ensemble, 40 pour cent des parents ont été déçus par le système de confiage de l'enfant et manifestent leur désir d'avoir un enfant sur qui ils auront un plein droit.Ces motivations s'inscrivent dans un essaim de représentations culturelles complexes de survalorisation de la filiation. Aussi, le recours à l'adoption plénière traduit-il une crise et une évolution du modèle de confiage longtemps pratiqué en Afrique.[résumé d'auteur] "


    Mots clé : FILIATION ; FAMILLE D'ORIGINE ; ADOPTION ; PARENTALITE ; REPRESENTATION SOCIALE ; ENQUETE RETROSPECTIVE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer