Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Planification de la visite du zoo (batterie BADS) et niveau de handicap dans la sclérose en plaques récurrente rémittente
    "Introduction. Les capacités de planification sont peu étudiées chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) bien qu'elles fassent l'objet de plaintes. Objectifs. 1- Evaluer l'intérêt du test du zoo, extrait de la batterie Behavioural Assessment of Dysexecutive Syndrome (BADS) auprès de 14 sujets SEP récurrents-rémittents et de 19 contrôles. 2- Rechercher des liens entre le test du zoo et d'autres mesures : a) des tâches évaluant trois fonctions cibles : la flexibilité mentale (TMT), l'inhibition (Stroop) et la mise à jour (PASAT) ; b) la gêne perc¸ue au niveau des capacités physiques, des habiletés cognitives, de la douleur et de la fatigue (échelle visuelle analogique) ; c) le handicap (EDSS). Résultats. Les scores au test du zoo sont inférieurs pour les sujets SEP pour le score séquence et le temps d'exécution. Dans le groupe SEP, l'EVA 'capacités physiques' est corrélée avec le nombre d'erreurs du zoo. Discussion. Ce travail montre l'intérêt d'utiliser le test du zoo pour évaluer les capacités de planification. Les sujets SEP apparaissent avoir une représentation de leur handicap moteur qui est liée à la qualité de la planification.[résumé d'auteur]."""


    Mots clé : PSYCHOLOGIE ; NEUROPSYCHOLOGIE ; SCLEROSE EN PLAQUES ; TROUBLE COGNITIF ; FONCTION EXECUTIVE ; HANDICAP PHYSIQUE ; MEMOIRE ; TEST ; EVALUATION ; ETUDE COMPARATIVE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer