Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Création d'un questionnaire de satisfaction corporelle et de perception globale de soi : le QSCPGS. Recherche de normes et début de validation
    Auteurs : Evers, Luc ; Verbanck, Paul
    Date de parution : 2010
    Pagination : 21-27
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ENCEPHALE
    La littérature s'accorde à dire que tout ce qui touche au corps est une source de questionnement. Cependant, même si le bien-être ou le mal-être y est perçu, il est très difficile de quantifier et de définir cette perception, car elle est généralement multifactorielle et se caractérise par des comportements et des symptômes souvent peu précis. Afin de clarifier cette perception nous avons créé un auto-questionnaire permettant d'évaluer le niveau de satisfaction corporelle et la perception globale de soi. Nous présentons ici les valeurs normatives recueillies auprès de 788 sujets : 541 sujets non cliniques et 247 patients hospitalisés pour dépression majeure (DSM-IV). Dans le groupe « non clinique », l'analyse des résultats montre une bonne stabilité des scores. Cependant, les femmes (39,1) ont des valeurs significativement (p <0,03) moins élevées que les hommes (44,8). L'évolution en fonction de l'âge a montré un pic de satisfaction corporelle et de bien-être global entre 30 et 50 ans. Le score du questionnaire de satisfaction corporelle et de perception globale de soi (QSCPGS) est très significativement (p <0,0001) plus élevé dans le groupe « non clinique » (+43) que dans le groupe « déprimé » (-2), ce qui confirme une bonne validité de critère. Enfin, le gain moyen du score total du QSCPGS après une séance de relaxation chez 34 sujets déprimés est de 23,7 (-12,2 avant et 11,5 après). Ce résultat très significatif indique que ce questionnaire est sensible aux changements liés à une intervention thérapeutique. Le QSCPGS peut donc être utile pour l'évaluation de la satisfaction ou de l'insatisfaction corporelle et de l'humeur qui y est associée, il permet de préciser les notions de bien-être des sujets non cliniques et de suivre les modifications apportées par un traitement, tant au niveau corporel que pour la perception globale de soi. Il doit maintenant être proposé à d'autres catégories de sujets : pathologies diverses, sportifs de haut niveau (etc.) afin de repérer les éléments permettant l'établissement de prises en charge plus adaptées dans le cadre soit de la prévention, soit d'un traitement ou encore dans l'amélioration de la performance. [résumé d'auteur]


    Mots clé : EVALUATION ; IMAGE DE SOI ; IMAGE DU CORPS ; QUESTIONNAIRE ; RELAXATION ; TROUBLE DE L'HUMEUR ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer