Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Vulnérabilité cognitive à l'alcoolo-dépendance : identification d'endophénotypes morphologiques cérébraux
    Parmi les facteurs étiopathogéniques impliqués dans la vulnérabilité à l'alcoolo-dépendance, certains dysfonctionnements cognitifs, comme les anomalies de flexibilité mentale et d'inhibition, et un plus haut niveau d'impulsivité, sont retrouvés chez les apparentés sains et constituent ainsi d'authentiques endophénotypes. Plusieurs études ont également identifié des anomalies morphologiques cérébrales chez des sujets à haut risque (HR) de développer la maladie. Il s'agit principalement de réductions de volume, notamment de la substance blanche au niveau du corps calleux (CC), du cortex orbito-frontal (COF) droit, ainsi que des diminutions des fractions d'anisotropie dans le faisceau longitudinal inférieur gauche et les radiations optiques droites, et enfin, des connections fonctionnelles réduites entre le cortex préfrontal (CPF) antérieur et les régions cérébelleuses controlatérales. Au niveau de la substance grise, ont été constatées des anomalies structurelles et volumétriques du système cérébello-thalamo-cortical (CTC), des gyrus (frontal, cingulaire et parahippocampique), du thalamus et du cervelet. Or, ces différentes anomalies structurelles ont été corrélées aux endophénotypes cognitifs précédemment évoqués. Ainsi, les anomalies morphologiques cérébrales constatées chez les apparentés sains pourraient sous-tendre l'impulsivité et les altérations des processus cognitifs exécutifs, facteurs de vulnérabilité à l'alcoolo-dépendance.[résumé d'éditeur]


    Mots clé : ADDICTION ; ALCOOLODEPENDANT ; EFFET SECONDAIRE ; IMPULSIVITE ; NEUROLOGIE ; SYMPTOMATOLOGIE DES TROUBLES COGNITIFS ; SYMPTOMATOLOGIE DU COMPORTEMENT ; VULNERABILITE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer