Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Apport des techniques d'imagerie cérébrale récentes dans les troubles du spectre autistique
    Auteurs : Bargiacchi, Anne
    Date de parution : 2012
    Pagination : 479-481
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ANNALES MEDICO PSYCHOLOGIQUES
    La compréhension des anomalies cérébrales présentes chez les patients autistes a considérablement évolué depuis l'apparition de l'IRM et de l'imagerie fonctionnelle. Les techniques récentes d'acquisition et de traitement des images permettent une analyse anatomique et fonctionnelle fine et un traitement statistique des images obtenues. Actuellement, les études convergent pour établir l'existence d'anomalies anatomiques et fonctionnelles dans les régions du 'cerveau social' dans l'autisme. Tout d'abord, l'analyse visuelle des images IRM cérébrales d'un groupe d'enfants autistes montre la présence d'anomalies essentiellement localisées au niveau du lobe temporal. De plus, les analyses statistiques montrent une diminution de la substance grise au niveau des régions du 'cerveau social' chez des sujets autistes comparés à un groupe de témoins. Les études fonctionnelles en TEP montrent une diminution du débit sanguin cérébral au repos dans ces mêmes régions chez des patients. Les études d'activation cérébrale montrent entre autres l'absence d'activation de la zone spécialisée dans le traitement de la voix humaine au niveau du sillon temporal supérieur par rapport à un groupe normal, mais aussi l'hypo-activation des régions du cerveau social dans les tâches plus complexes de cognition sociale. Des anomalies de la connectivité anatomique et fonctionnelle entre les régions frontale et temporale ont été mises en évidence dans plusieurs études. Enfin, les études très récentes s'intéressant au 'réseau cérébral par défaut' suggèrent des altérations fonctionnelles de ce circuit dans ce trouble. Ces régions (cerveau social, réseau cérébral par défaut) sont impliquées dans le traitement des stimuli nécessaires à la vie sociale et affective. Les anomalies retrouvées pourraient donc en partie expliquer les profondes anomalies du comportement social chez les sujets atteints d'autisme. [résumé d'auteur]


    Mots clé : TROUBLE ENVAHISSANT DU DEVELOPPEMENT ; IMAGERIE PAR RESONANCE MAGNETIQUE ; IMAGERIE CEREBRALE ; AUTISME INFANTILE ; LOBE TEMPORAL ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer