Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Le Surmoi, un législateur ? Rousseau, Kelsen et Freud
    Auteurs : TERQUEM Sarah
    Date de parution : 2013
    Pagination : 116-128
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ENFANCES ET PSY
    Quelles ont été les étapes de la transformation du concept de ' Surmoi ' s'il dut se distinguer des philosophies de la ' conscience morale ' ? Deux confrontations philosophiques portant sur les origines de cette instance pour Freud permettront d'en suivre la genèse et la fabrication : la philosophie morale de Rousseau et l'idée d'éducation négative au profit de la naissance du sentiment de moralité, tremplin à l'impératif catégorique kantien présent dès Totem et tabou (1913), et la doctrine juridique du théoricien du droit H. Kelsen autour de sa rencontre avec Freud (1922). Après l'introduction du meurtre et du refoulement originaires, de la dualité de la pulsion, et du processus d'identification issu du conflit des instances psychiques, c'est l'idée de norme fondamentale du droit comme contrainte apportée par Kelsen qui produira un affinage du concept de Surmoi autour de la question de l'origine de cette instance dans ses rapports avec le meurtre originaire et l'interdit, et de sa fonction contraignante synthétisée par la culpabilité et la répétition et dont en bout de course, l'homme Moïse (1939) pourrait être la figure princeps parabolique d'un Surmoi législateur, à l'origine toujours actualisée de la construction de l'individu et du groupe.[Résumé d'éditeur]


    Mots clé : SURMOI ; CONSCIENCE ; MORALE ; IDENTIFICATION ; DROIT ; RECONSTRUCTION ; CONFLIT PSYCHIQUE ; SUJET ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer