Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Plaisir de fonctionnement et empathie métaphorisante : de l'acte au sens dans l'autisme infantile
    Auteurs : Botbol, Michel
    Date de parution : 2012
    Pagination : 95-99
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : PERSPECTIVES PSY
    L'auteur, psychanalyste et psychiatre au centre hospitalier universitaire (CHU) de Brest (Finistère), propose une réflexion théorique sur la prise en charge des enfants autistes. En premier lieu, il emprunte la voie ouverte par Frances Tustin et Donald Meltzer pour revenir sur quelques caractéristiques psychopathologiques de l'autisme, et notamment sur ' sa conception comme défense contre la séparabilité de l'objet ' qui, selon lui, ' reste globalement valide si le rôle traumatique (attribué à une perception trop précoce de la séparabilité de l'objet) est déplacé sur les difficultés à stabiliser la différenciation avec l'objet en organisant sa séparation à partir des besoins et capacités singulières de chaque bébé '. Ensuite, considérant que, ' dans le moment même où le sujet autiste s'avance vers l'objet du dehors, il le fait d'une manière telle qu'il en annule l'extériorité ' l'auteur exprime le problème central dans le fonctionnement de l'autisme, à savoir que ' le plaisir avec l'autre dans l'auto-érotisme se transforme en plaisir sans autre dans l'auto-sensualisme. ' Mais il voit aussi dans ce changement ' une voie d'abord possible dans l'approche thérapeutique. ' En effet, il rappelle que ' les multiples manifestations de ce fonctionnement ne sont pas sans effets sur les personnes qui entourent l'autiste. ' S'il ne conteste pas l'idée que ces personnes qui subissent les affects provoqués par ces manifestations puissent certes ' les rejeter, les évacuer ', il se montre plus optimiste en indiquant que ces mêmes personnes peuvent aussi résister aux contre-investissements (ou ' contre-agir ') et, par conséquent, ' donner sens à ces affects au travers de leur empathie métaphorisante et leur énaction. ' Dans ce travail, il ne s'agit donc pas seulement, pour les personnes (et donc les thérapeutes), de faire sentir au sujet autiste qu'un autre existe et qu'il n'est pas dangereux, mais ' bien plus de prêter leur préconscient pour atteindre le plaisir de fonctionnement en dépassant l'impasse mortifère de l'auto-sensualisme. ' Disant cela, l'auteur croit développer ' le meilleur des plaidoyers possibles pour défendre la place de l'approche psychanalytique dans ce type de trouble, et ceci y compris au travers des actions les plus éducatives et en dehors de toute prétention étiologique. '[résumé d'éditeur]


    Mots clé : PSYCHANALYSE D'ENFANT ; PEDOPSYCHIATRIE ; AUTISME INFANTILE ; ATTITUDE DU PROFESSIONNEL ; RELATION THERAPEUTIQUE ; INTERSUBJECTIVITE ; PLAISIR ; EMPATHIE ; CLIVAGE ; AUTOEROTISME ; PRECONSCIENT ; SATISFACTION ; RELATION D'OBJET ; REPRESENTATION PULSIONNELLE ; TECHNIQUE PSYCHANALYTIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer