Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Les limites des moyens actuariels de recherche de la vérité en prédictivité
    "Les instruments actuariels du risque de récidive constituent une avancée méthodologique considérable pour l'évaluation au sein du système médico-psycho-légal. Ils ont amélioré l'appréciation du pronostic en réduisant les erreurs liées aux faux positifs, grâce à la prise en considération de variables mesurées statistiquement. Leur utilisation contribue donc à l'amélioration de la qualité scientifique des évaluations. Néanmoins, ces instruments comportent un certain nombre de limitations : (a) leur évaluation, débouchant sur un score global, n'est pas aussi aisée que prévu et nécessite une formation appropriée ; (b) ils intègrent des critères identifiés à partir de statistiques de groupe dont l'interprétation ne s'applique pas automatiquement à l'individu évalué ; (c) les caractéristiques spécifiquement personnelles ne sont pas couvertes, alors que certains comportements individuels échappent à la probabilité statistique ; (d) l'appréciation du contexte de survenue de l'acte violent n'est pas suffisamment considérée. Ces limites sont néanmoins partiellement rencontrées dans la dernière génération des instruments évaluatifs dits 'cliniques structurés' qui intègrent à la fois des variables 'statiques' liées au passé, mais aussi des variables 'dynamiques' liées au présent et au futur. La communication discutera de la place des instruments actuariels au sein du rapport global d'évaluation ainsi que de la nécessaire articulation avec d'autres variables cliniques et sociales. [résumé d'auteur]'"


    Mots clé : DANGEROSITE ; MEDECINE PREDICTIVE ; EVALUATION ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer