Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Burnout et victimisations : effets des agressions des personnes détenues envers les personnels de surveillance
    La prison est un milieu de travail particulier en raison de l'enfermement auquel sont soumises les personnes qui en font l'expérience. Les personnels, les surveillants notamment, sont chargés du maintien de cet enfermement et vivent par conséquent des situations de stress et de violence très intenses (c'est également le cas des personnes incarcérées). Les passages à l'acte des personnes incarcérées à l'encontre du personnel, par leur fréquence, leur soudaineté ou leur gravité, peuvent rendent ce milieu de travail incontrôlable, insécure et imprédictible. Trois formes de situations propices au développement de pathologies ou de souffrances psychiques comme le trouble de stress post-traumatique ou le burnout . C'est sur ce point que se centrent nos recherches. Plus particulièrement, l'étude présentée ici vise à examiner l'impact des situations de victimisation sur les niveaux de burnout des surveillants de prison. Deux cent trente-cinq surveillants de prison provenant d'établissements pénitentiaires français ont participé à cette étude. Ils ont rempli la version française validée de l'inventaire de burnout de Maslach (MBI). Les résultats montrent que le sexe, l'âge ou encore le niveau d'études différencient peu les niveaux de burnout des surveillants. A contrario, l'ancienneté, le type de prison et les victimisations distinguent de manière significative les niveaux de burnout des surveillants. Notre recherche montre de manière claire que les variables dispositionnelles (sexe, âge, niveau d'études) n'ont pas d'impact sur les niveaux de burnout . Ce sont les variables situationnelles (victimisation, type de prison) qui réfèrent à la qualité des relations entretenues avec les personnes incarcérées qui ont un effet significatif sur la souffrance des surveillants. Ces résultats apportent une meilleure compréhension du développement du burnout et offrent des outils d'intervention psychothérapiques aux cliniciens qui travaillent dans le champ de la psychopathologie en milieu professionnel.[résumé d'auteur]


    Mots clé : DETENU ; ENVIRONNEMENT ; EPUISEMENT PROFESSIONNEL ; PRISON ; PROFESSION ; PSYCHOPATHOLOGIE ; STRESS ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer