Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Les indices visuels de la communication chez l'enfant
    "'Dans cet article, nous présentons notre travail sur les indices visuels (tels que les gestes de la main ou le regard) dans la communication de l'enfant. Nous exposons des résultats soutenant le rôle facilitateur de ces indices ainsi que leur impact cognitif. Bien qu'ils soient souvent promoteurs de la communication, les signaux de face-à-face sont porteurs d'une charge cognitive que les enfants comme les adultes évitent sous certaines conditions, en détournant leur regard. Dans certaines circonstances, en effet, il existe un coût cognitif observable et mesurable dû au fait d'observer des visages. Ainsi, en réfléchissant, en particulier lors de tâches cognitivement onéreuses, nous détournons souvent notre regard du visage de notre interlocuteur ou d'autres aspects de l'environnement visuel pouvant potentiellement nous distraire (Glenberg, Schroeder & Robertson, 1998 ; Doherty-Sneddon, Bruce, Bonner, Longbotham & Doyle, 2002 ; Phelps, Doherty-Sneddon & Warnock, 2006). Les raisons potentielles de ce détournement de regard pourraient être que ces éléments sont « captivants », difficiles à ignorer et physiologiquement excitants (par exemple, Langton & Bruce, 2000 ; Beattie 1981). La capacité à détourner le regard (DR) se développe au cours des premières années scolaires, et les jeunes enfants au développement typique peuvent être entraînés à utiliser le détournement du regard pour optimiser leurs performances en situation de résolution de problème. Dans nos travaux récents, nous avons commencé à appliquer notre paradigme du détournement du regard à des populations atypiques par exemple des enfants souffrant de troubles du spectre autistique, de TDAH, et des enfants atteints du syndrome de Williams. Le détournement du regard promet de nouvelles et importantes avancées dans la compréhension du fonctionnement cognitif et social d'enfants au développement atypique. En conclusion, il semblerait que le DR soit une réponse adaptative à la charge cognitive et révélatrice d'un effort de traitement interne. [résumé d'auteur]'"


    Mots clé : ENFANT ; DEVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; DEVELOPPEMENT COGNITIF ; DEVELOPPEMENT SENSORIEL ; VISION ; COMMUNICATION ; GESTE ; MAIN ; REGARD ; RELATION INTERPERSONNELLE ; CONCENTRATION ; PERFORMANCE ; RESOLUTION DE PROBLEME ; NORMAL PATHOLOGIQUE ; AUTISME INFANTILE ; TROUBLE ENVAHISSANT DU DEVELOPPEMENT ; SOCIALISATION ; EMOTION ; EXPRESSION DE L'EMOTION ; TROUBLE NEUROPSYCHOLOGIQUE ;
Contenu dans
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer