Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Le rôle des gestes dans la création et l'acquisition du langage
    Auteurs : Goldin Meadow, Susan
    Date de parution : 2010
    Pagination : 239-255
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ENFANCE
    Imaginez un enfant qui n'a jamais vu ou entendu de langage. Un tel enfant serait-il capable d'inventer un langage ? Malgré ce que l'on pourrait croire, la réponse est « oui ». Ce chapitre décrit des enfants atteints de surdité congénitale et qui sont incapables d'entendre le langage qui les entoure. De plus, ces enfants n'ont jamais été exposés à la langue des signes, ni de la part de leurs parents, ni de celle de leur école oralisante. Néanmoins, les enfants utilisent leurs mains pour communiquer, (ils font des gestes), et ces gestes prennent les multiples formes et fonctions du langage. Les propriétés du langage que possèdent ces gestes sont justement celles qui n'ont pas besoin d'être transmises de génération en génération, mais qui peuvent être réinventées par un enfant de novo. Ces propriétés du langage sont résilientes, ce sont celles que tout enfant, sourd ou entendant, est prêt à développer au cours de son acquisition du langage. Contrairement à ces enfants sourds qui inventent le langage avec leurs mains, les enfants entendants apprennent le langage dans le cadre d'un modèle linguistique. Mais eux aussi produisent des gestes, comme tous les locuteurs entendants. En effet, les jeunes enfants utilisent souvent les gestes pour communiquer avant même d'utiliser des mots. Il est intéressant de noter que certains changements dans les gestes des enfants non seulement précèdent, mais aussi prédisent les changements dans le langage des enfants, indiquant que les gestes pourraient jouer un rôle dans le processus d'acquisition du langage. Cet article débute par une description des gestes de l'enfant sourd non oralisant. Ces gestes doivent assumer tout le poids de la communication et prendre une forme quasi-langagière : ils sont le langage. Ce phénomène contraste avec les gestes produits par les locuteurs entendants pour accompagner leurs propos. Ces gestes partagent le poids de la communication avec la parole et ne prennent pas de forme quasi-langagière - ils font partie du langage. [résumé d'auteur]


    Mots clé : ENFANT ; DEVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; ACQUISITION ; LANGAGE ; LANGAGE GESTUEL ; SURDITE ; GESTE ; DEVELOPPEMENT DU LANGAGE ; ENFANT HANDICAPE ; HANDICAP PHYSIQUE ; TROUBLE SENSORIEL ; CREATIVITE ; LINGUISTIQUE ; RESILIENCE ; MODELE ; APPRENTISSAGE ; PROCESSUS ; PROCESSUS CREATIF ; PROCESSUS PSYCHIQUE ; COMMUNICATION NON VERBALE ; COMMUNICATION VERBALE ; PAROLE ; MOT ; RELATION PARENT ENFANT ;
Contenu dans
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer