Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Relations sociales entre enfants à l'âge scolaire : effet de la prématurité et de la déficience motrice
    Auteurs : Nadeau, Line ; Tessier, Réjean
    Date de parution : 2003
    Pagination : 48-55
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ENFANCE
    Depuis plus de cinquante ans, plusieurs recherches ont été menées dans le but de déterminer les caractéristiques et les comportements nécessaires au maintien de bonnes relations sociales d'un enfant avec ses pairs. Le statut social, l'amitié et la victimisation sont reconnus être les trois dimensions principales impliquées dans le développement des relations sociales optimales à l'âge scolaire. Pour plusieurs enfants, l'établissement et le maintien de relations sociales optimales est un processus qui favorise le développement alors que pour d'autres cette étape devient un obstacle significatif. Les travaux portant sur le suivi du développement d'enfants qui présentent un risque biologique à la naissance (enfants nés prématurément et/ou avec une déficience motrice cérébrale) mentionnent que malgré les efforts d'intégration dans les classes régulières, ces populations sont plus à risque de connaître des difficultés sociales tout au long de la période scolaire. L'objectif de l'étude est de comparer quatre groupes d'enfants qui se distinguent par le degré d'atteinte motrice et par le statut de naissance sur les trois dimensions des relations sociales. Les données révèlent qu'après contrôle des différences cognitives, les enfants des groupes qui présentent une déficience motrice cérébrale (nés prématurés ou à terme) et ceux du groupe formé d'enfants prématurés sans déficience motrice visible sont évalués par leurs pairs comme plus rejetés et victimes que les enfants nés à terme et sans déficience. La discussion tente d'identifier certains mécanismes sous-jacents à ces problèmes d'ajustement social. [résumé d'auteur]


    Mots clé : ENFANT ; PSYCHOLOGIE ; DEVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; SOCIALISATION ; LIEN SOCIAL ; RELATION INTERPERSONNELLE ; ECOLE ; ENFANT PREMATURE ; INFIRMITE MOTRICE CEREBRALE ; ENFANT HANDICAPE ; INTEGRATION SCOLAIRE ; FACTEUR DE RISQUE ; ETUDE COMPARATIVE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer