Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Evaluation des stratégies de coping et diabète de type 2
    "Il existe une interaction entre certains troubles psychologiques comme la dépression et l'anxiété qui peuvent favoriser l'apparition d'un diabète mais aussi une mauvaise observance secondaire. Certains styles de personnalité comme les capacités d'ajustement à la maladie (coping) semblent favoriser une plus grande vulnérabilité ou bien une meilleure résilience. Au cours du diabète de type 1, un style de coping centré sur le problème pourrait favoriser un meilleur contrôle de l'HbA1c ( 7,5 %) ; un style centré sur l'évitement et l'émotion aura plutôt un effet délétère au plan des complications. On peut faire l'hypothèse que ces mécanismes d'ajustement joueront aussi un rôle dans le diabète de type 2. Le diabète de type 1 reste une maladie de l'adulte jeune où le seul traitement est l'insuline, le diabète de type 2 se présente comme une maladie de civilisation à côté des maladies cardio-vasculaires et des cancers. Actuellement, on assiste à une augmentation dramatique de sa prévalence dans les pays occidentaux. Il semble qu'un bas niveau d'éducation et de faibles ressources économiques fragilisent les personnes exposées au diabète de type 2. Le rôle des émotions semble centrale dans la prise en charge d'une maladie chronique comme le diabète de type 2, il semble nécessaire de pouvoir proposer au cas par cas une évaluation psychologique qui pourrait permettre de différencier ce qui est de l'ordre d'un état pathologique dépressif ou névrotique d'un trouble de l'adaptation [résumé d'auteur]"


    Mots clé : DIABETE ; STRESS ; FACTEUR DE RISQUE ; AJUSTEMENT PSYCHIQUE ; MALADIE CHRONIQUE ; ETUDE COMPARATIVE ; PSYCHOTHERAPIE ;
    Volume : 17
    Numéro : 3
    Notes : Bibliogr. ; Tableaux
    Thème : PATHOLOGIE SOMATIQUE
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer