Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Exposition au stress psychosocial chez des salariés des Pays de la Loire en 2002
    Introduction ­ Un réseau de surveillance épidémiologique des affections périarticulaires et de leurs facteurs de risque en milieu de travail a été mis en place dans la région des Pays de la Loire depuis 2002. Sont rapportées ici uniquement les données concernant les facteurs de stress au travail. Méthodes ­ La surveillance épidémiologique a concerné, en 2002, 1 495 salariés (895 hommes, 600 femmes) représentatifs des salariés de la région. Les trois dimensions psychosociales du modèle ' demande-autonomie ' de Karasek (demande psychologique, latitude décisionnelle, soutien social au travail) ont été évaluées à l'aide du Job Content Questionnaire de Karasek avant la consultation de médecine du travail. Résultats ­ Environ 17 % des salariés sont exposés à une forte demande psychologique en disposant d'une faible latitude décisionnelle pour y faire face. Les situations de ' tension au travail ' combinant forte demande psychologique et faible latitude décisionnelle, associées ou non à un isolement social, sont particulièrement fréquentes, d'une part, dans les industries fortement taylorisées (industries agro-alimentaire, automobile) et, d'autre part, dans les services caractérisés par des contraintes marchandes très fortes comme le commerce et les services aux entreprises. Discussion ­ L'étude confirme que l'exposition au stress professionnel n'est pas l'apanage des cadres, mais concerne un grand nombre d'agents de la fonction publique et d'employés et d'ouvriers du secteur privé. En effet, si les professions fortement qualifiées sont caractérisées par une forte demande psychologique, les individus disposent d'une latitude décisionnelle importante leur permettant de développer leurs capacités. Les professions peu qualifiées sont généralement confrontées à une moindre demande psychologique que les cadres. Cependant, à la différence des cadres, les individus ne disposent pas le plus souvent d'autonomie décisionnelle suffisante pour y faire face, ce qui est à l'origine de fortes tensions psychologiques, notamment lorsque le soutien social du collectif de travail et de la hiérarchie est faible. Conclusion ­ L'étude confirme dans un échantillon représentatif de la population active la fréquence de l'exposition aux situations de stress psychosocial en milieu de travail, quelle que soit la catégorie socio-professionnelle. Les déterminants du stress varient en fonction des catégories, ce qui devrait être pris en considération par les programmes de prévention du stress en milieu de travail.[résumé d'auteur]


    Mots clé : PROFESSION ; STRESS ; EPIDEMIOLOGIE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer