Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Cognition, schizophrénie et effet des antipsychotiques : le point de vue d'un laboratoire de recherche clinique
    Auteurs : Stip, Emmanuel
    Date de parution : 2006
    Pagination : 341-350
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ENCEPHALE
    Cet article de synthèse de travaux d'une équipe de recherche clinique tente de montrer la pertinence à considérer l'examen de la cognition dans le destin de la schizophrénie. Il est maintenant admis qu'à côté du traitement des symptômes positifs et négatifs de la schizophrénie, on doit également se préoccuper d'améliorer les troubles cognitifs des patients. En effet, le déficit cognitif est désormais reconnu comme un élément majeur de l'insertion sociale et professionnelle des patients schizophrènes. Les antipsychotiques conventionnels n'améliorent pas la cognition et induisent des effets indésirables. Les antipsychotiques atypiques quant à eux présentent moins d'effets indésirables et améliorent la cognition. Néanmoins, si l'on veut bien interpréter les résultats reliés aux performances durant un traitement il faut considérer l'effet de pratique. Cet effet peut être lié à la mémoire procédurale, c'est-à-dire l'apprentissage implicite, qui est sensible aux blocages des récepteurs dopaminergiques D2. La mesure des performances cognitives n'est toutefois pas bien encore considérée par les cliniciens, malgré les données scientifiques probantes. Cela réclame que l'on confronte ces données à la validité écologique des mesures. Nous décrivons des exemples dans ce domaine auprès de patients schizophrènes évalués à l'aide de tâches de la vie quotidienne. Enfin nous rendons compte des progrès de l'évaluation des plaintes subjectives des patients à l'égard de leur fonctionnement cognitif en donnant l'exemple du SSTICS, instrument développé en français pour aborder cette subjectivité reliée à l'insight.[résumé d'auteur]


    Mots clé : SCHIZOPHRENIE ; FONCTION COGNITIVE ; TROUBLE COGNITIF ; MEMOIRE ; INSERTION SOCIALE ; INSERTION PROFESSIONNELLE ; NEUROLEPTIQUE ; NEUROLEPTIQUE ATYPIQUE ; EFFET SECONDAIRE ; BENEFICE THERAPEUTIQUE ; VIE QUOTIDIENNE ; NEUROPSYCHOLOGIE ; AUTOEVALUATION ; QUESTIONNAIRE ; TEST ; FONCTION EXECUTIVE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer