Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Les anomalies morphologiques mineures dans la schizophrénie : étude d'une population tunisienne
    Le but de ce travail était d'étudier la fréquence et le type des anomalies morphologiques mineures chez des patients tunisiens atteints de schizophrénie. Cent patients (67 hommes, 33 femmes) et 143 sujets témoins (95 hommes, 48 femmes) ont été évalués par l'échelle de Gourion ciblant 41 anomalies. Vingt anomalies étaient plus fréquentes chez les patients atteints de schizophrénie dont six étaient significatives : oreilles asymétriques, clinodactylie, syndactylie, grand espacement entre le premier et le deuxième orteil, chevauchement des orteils et pieds asymétriques. Un score de deux ou plus dans cette échelle offrait la meilleure balance entre sensibilité et spécificité et permettait de classer 51 % des patients avec schizophrénie et 64,3 % des témoins. Un taux plus élevé d'anomalies morphologiques mineures était spécifique et rare. Neuf anomalies étaient moins fréquentes chez les patients dont une seule significative : anomalie du palais. Le score des anomalies était corrélé significativement à l'âge de début de la maladie et non à la gravité. En passant en revue les résultats d'études similaires intéressant d'autres populations, les patients tunisiens atteints de schizophrénie semblent présenter moins d'anomalies morphologiques mineures.[résumé d'auteur]


    Mots clé : SCHIZOPHRENIE ; ETUDE COMPARATIVE ; POPULATION ; PREVALENCE ; MALFORMATION ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer