Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Deuils et traumatismes
    Auteurs : Bacqué, Marie-Frédérique
    Date de parution : 2006
    Pagination : 357-363
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ANNALES MEDICO PSYCHOLOGIQUES
    Une mort traumatique est en général inattendue. Plus ou moins violente, elle entraîne parfois une telle détérioration du corps du défunt que les derniers adieux sont impossibles ou empêchés. Le deuil qui suit une mort traumatique est en général compliqué par la disparition ou la destruction du corps qui ne facilite pas la reconnaissance de la réalité. La dépression liée à la séparation irréversible peut alors ne jamais apparaître, masquée par le déni. Elle peut aussi se transformer en dépression chronique. Quand une personne a failli mourir avec une autre, ou avec d'autres, comme dans de nombreuses catastrophes naturelles ou humaines, on évoque alors un deuil post-traumatique. Même inconnus, les défunts doivent faire l'objet d'un travail de deuil augmenté de la culpabilité du survivant et du sentiment aléatoire de la survie. Mais avant tout travail de deuil, le traumatisme d'avoir échappé à la mort qui a frappé autrui doit être intégré. Le traumatisme fait concurrence au travail de deuil et doit être élaboré avant que la personne puisse enfin se laisser aller à la dépression ' normale ' du deuil. Un accompagnement précoce doit être mis en place car les conséquences du deuil post-traumatique peuvent se prolonger toute la vie, mais toucher aussi les générations ultérieures.[résumé d'auteur]


    Mots clé : DEUIL ; TRAUMATISME ; DEPRESSION ; CATASTROPHE ; TRAVAIL DE DEUIL ; ACCOMPAGNEMENT THERAPEUTIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer