Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Y a-t-il des particularités cliniques au délire exprimé lors de schizophrénies secondaires à une psychose infantile ?
    L'évolution schizophrénique de certaines pathologies psychotiques précoces de l'enfant semble survenir de préférence chez ceux de ces patients dont le QI est normal ou élevé et qui possèdent un langage qui leur permet d'exprimer certains symptômes requis par les classifications internationales pour établir le diagnostic de schizophrénie : délires et hallucinations. Au sein du groupe des schizophrénies nous tentons ici de distinguer les patients schizophrènes dont le processus schizophrénique serait apparu brutalement à l'adolescence (' de novo '), de ceux dont l'adolescence vient décompenser, sur un mode schizophrénique, un aménagement compensatoire antérieur fragile, cicatrice imparfaite d'un trouble grave du développement précoce. À partir d'un examen plus précis des manifestations délirantes schizophréniques nous nous attachons à montrer dans cet article comment des symptomatologies communes au regard des critères descriptifs adoptés par les classifications internationales pour le diagnostic de schizophrénie recouvrent en fait des différences psychopathologiques fondamentales. Dans ces cas, la métamorphose du mode d'expression symptomatique entre la prime enfance et l'adolescence est insuffisante pour écarter toute idée de continuité psychopathologique entre psychoses de l'enfant et certaines schizophrénies de l'adolescence. Derrière la voie finale commune constituée par les manifestations caractéristiques des schizophrénies, sont ainsi déterminées des organisations dynamiques radicalement distinctes qui doivent être prises en compte par les traitements plurifocaux indiqués dans ces pathologies. Ces considérations sont susceptibles de modifier notre point de vue sur la notion de vulnérabilité, celle-ci pouvant avoir, elle aussi, une valeur différente dans chacun des deux types psychopathologiques que nous avons dégagés.[résumé d'auteur]


    Mots clé : PSYCHOSE INFANTILE ; AUTISME ; SCHIZOPHRENIE ; ADOLESCENT ; EVOLUTION ; DELIRE ; FONCTION COGNITIVE ; VULNERABILITE ; CAS CLINIQUE ; DIAGNOSTIC MEDICAL ; NOSOLOGIE ; SYMPTOMATOLOGIE PSYCHOTIQUE ; SEPARATION ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer