Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

La relation thérapeutique sans le savoir, Approche anthropologique de la rencontre entre travailleurs pairs et personnes sans chez-soi ayant une co-occurrence psychiatrique
    Nous avons recueilli des données lors d'une recherche ethnographique d'un an au sein d'une équipe de travailleurs pairs, dans la ville de New Haven (États-Unis). Nous proposons, à partir de cette expérience, une approche phénoménologique de la relation thérapeutique en étudiant trois types de relations que des catégories professionnelles distinctes (psychiatre, anthropologue, travailleur pair) entretiennent avec ces personnes à la fois malades et sans chez-soi. Du fait des interactions souvent problématiques des personnes sans chez-soi avec les institutions, dans le travail de rue la difficulté est d'abord de créer une relation de confiance, dont la construction peut être longue et chaotique. Parce qu'ils les ont éprouvés, les pairs connaissent à la fois le contexte de la rue, la condition de sans chez-soi et l'expérience de la maladie. Cette dernière comprend non seulement le fait d'avoir été l'objet d'une catégorisation psychiatrique mais aussi les conséquences de celle-ci, l'interaction avec les institutions en tant qu'usager, et surtout l'expérience d'un processus avancé de recovery. Ils possèdent une compétence singulière qui permet d'améliorer l'accès aux soins de ces personnes. La question de la bonne distance thérapeutique est revisitée par le travail des pairs. Valoriser ce savoir expérientiel par la professionnalisation des pairs est un acte de reconnaissance d'un capital culturel singulier et de démocratie sanitaire.[résumé d'auteur]


    Mots clé : PHENOMENOLOGIE ; ANTHROPOLOGIE ; RELATION THERAPEUTIQUE ; DISTANCE THERAPEUTIQUE ; SANS DOMICILE FIXE ; PATHOLOGIE PSYCHIATRIQUE ; EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer