Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Etude pilote comparant en aveugle l'effet thérapeutique de deux doses d'agomélatine, agoniste des récepteurs de la mélatonine et antagoniste des récepteurs 5HT2c, chez 30 patients présentant un épisode dépressif majeur
    "Rationnel et méthode ­ Deux doses d'agomélatine (S-20098), un nouvel antidépresseur potentiel avec des propriétés pharmacologiques originales (agoniste mélatoninergique et antagoniste 5HT 2C ), ont été comparées au cours d'un essai pilote randomisé en double aveugle. Des patients hospitalisés souffrant de dépression majeure (critères du DSM III-R) et présentant un score minimal de 25 sur l'échelle MADRS ont été sélectionnés à J­7. Les patients inclus ont pris chaque soir pendant 4 à 8 semaines 5 ou 100 mg d'agomélatine. L'hospitalisation était requise au moins pendant les 3 premières semaines de l'étude. Les critères d'évaluation comprenaient les échelles MADRS, HAMD-17, HAM-A, CGI et AMDP 5 à J0, J7, J14 et J28 ainsi que, si applicable, à J35, J42, J49 et J56. L'évaluation de l'acceptabilité comprenait le recueil des événements indésirables, un suivi ECG et de la biologie. Résultats ­ Trente patients hospitalisés ont été sélectionnés et 28 inclus (14 par groupe). Il n'y avait pas de différence entre les groupes à l'inclusion, que ce soit pour les critères démographiques ou pour les critères d'évaluation ; 19 patients ont complété la période obligatoire de 28 jours, 10 dans le groupe 5 mg et 9 dans le groupe 100 mg. Les critères d'efficacité ont montré des améliorations importantes et hautement significatives à l'intérieur de chaque groupe (p < 0,001 quel que soit le critère considéré) sans différence significative des évolutions entre les deux groupes. Cependant, à la fin du traitement, de meilleurs résultats ont été observés dans le groupe 5 mg par rapport au groupe 100 mg, sans que les différences soient statistiquement significatives. De plus, des améliorations significatives entre J14 et J28 n'ont été observées que dans le groupe 5 mg. L'analyse des plaintes somatiques (AMDP 5) a montré, dans les deux groupes, une régression sensible des symptômes, en particulier pour les items liés aux troubles du sommeil. L'acceptabilité a été bonne avec les deux doses d'agomélatine. Il y avait cependant un peu plus d'événements indésirables émergents et d'événements sévères possiblement liés au traitement dans le groupe 100 mg. Conclusion ­ Les résultats cliniques de cette étude pilote tendent à confirmer le potentiel antidépresseur de l'agomélatine. Ces résultats suggèrent que la dose de 5 mg serait au moins aussi efficace, et peut-être mieux tolérée, que la dose de 100 mg. D'autres essais contrôlés versus placebo et un comparateur actif sont nécessaires pour confirmer ces résultats.[résumé d'auteur]"


    Mots clé : PHARMACOPSYCHOLOGIE ; ANTIDEPRESSEUR ; MELATONINE ; ESSAI CLINIQUE ; DEPRESSION ; HOSPITALISATION ; EFFICACITE ; TOLERANCE ; EFFET SECONDAIRE ; ETUDE COMPARATIVE ; POSOLOGIE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer