Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Perfectionnisme : effets du sexe et de l'échec
    Le perfectionnisme intervient dans la genèse ou le maintien de nombreux troubles psychopathologiques. Deux échelles lui ont décerné un caractère multidimensionnel. Celle de Hewitt distingue un POS (perfectionnisme orienté vers soi), un PPA (perfectionnisme prescrit par autrui) et un POA (perfectionnisme orienté vers autrui). Ce questionnaire a été validé en français auprès d'une population québécoise. Notre étude se base sur une population estudiantine de première candidature à l'Université de Liège (n = 617). L'échantillon a été étudié en fonction du sexe et de l'expérience de l'échec, c'est-à-dire du fait d'avoir ou non redoublé une année scolaire. Elle vise d'abord à confirmer cette validation et à établir la consistance interne du questionnaire. Elle tente ensuite, par son choix particulier de résultats d'analyses statistiques, de différencier les sexes et les étudiants en échec selon les facteurs sélectionnés et certaines interactions sexe-échec. D'autres analyses plus fouillées aboutissent à un modèle qui prend en compte certaines dimensions du perfectionnisme et de la peur de l'échec. Les relations observées sont autant d'éléments éclairants sur les différences rapportées par la littérature concernée. Enfin, elles confèrent au perfectionnisme une position plus centrale et dynamique que celle de simple trait de personnalité.[résumé d'auteur]


    Mots clé : ECHEC ; PEUR ; ANXIETE ; MOTIVATION ; PERFORMANCE ; EVALUATION ; ECHELLE D'EVALUATION ; ETUDIANT ; SEXE ; ANALYSE FACTORIELLE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer