Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

L'échelle de matinalité pour enfants et adolescents : propriétés psychométriques et effet du mois de naissance
    La matinalité-vespéralité correspond à la préférence pour des plages horaires matinales ou vespérales affichée par certains individus pour planifier leurs activités. L'utilité de la mesure de ce construit par des autoquestionnaires a été démontrée chez l'adulte. Nous avons traduit en français l'échelle de matinalité-vespéralité pour enfants et analysé ses propriétés psychométriques dans 3 échantillons indépendants d'adolescents totalisant 392 sujets. Une ANCOVA montre que le score à la MESC est indépendant de l'âge et du sexe, mais que l'effet groupe est fortement significatif, évoquant une tendance vespérale chez les adolescents hospitalisés. Comme attendu, nous retrouvons une corrélation négative avec les heures de lever, de coucher, d'optimum physique et d'optimum intellectuel, et une indépendance vis-à-vis de la durée de sommeil nécessaire. À chaque fois, la consistance interne des 10 items est satisfaisante (a = 0,76 en moyenne) et la même structure à 2 facteurs est retrouvée (matinalité et planification). Malgré un faible effectif (n = 20), la stabilité test-retest est correcte à 8 mois. Nous retrouvons une faible corrélation négative de ­ 0,20 avec des mesures de dépression (MADRS et CES-D) comparables aux valeurs données dans la littérature chez l'adulte. Enfin, le score total de l'échelle est influencé par le mois de naissance. Une régression non linéaire ajustée pour l'âge et le sexe montre que les sujets vespéraux sont plutôt nés en mars-avril et que les sujets matinaux sont plutôt nés en septembre-octobre. Cet effet est significatif dans un échantillon recruté dans un collège mais pas dans l'échantillon recruté dans le service de Pédiatrie. Néanmoins, ce résultat est suffisamment proche de celui obtenu dans de vastes échantillons d'adultes pour qu'on puisse en accepter la validité. Le mois de naissance est une variable qui reflète la durée de la photopériode pendant la grossesse ou la période périnatale. Il est possible que la matinalité-vespéralité résulte de l'interaction entre ce facteur environnemental et un facteur génétique. À la lumière de ce résultat et d'autres publiés ailleurs, nous postulons d'un point de vue développemental que le mois de naissance pourrait avoir un effet comparable sur les traits de personnalité apparentés à l'impulsivité.[résumé d'auteur]


    Mots clé : ADOLESCENT ; CHRONOBIOLOGIE ; ENQUETE ; QUESTIONNAIRE ; SAISON ; NAISSANCE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer