Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Benzodiazépines et schizophrénie, revue de la littérature
    Dans ce travail, les principaux travaux portant sur l'action thérapeutique des benzodiazépines dans la pathologie schizophrénique sont analysés. La première étude en double aveugle concernant cette question date de 1961. Aucune conclusion claire ne peut être tirée des premières études du fait de l'extrême divergence des résultats et de la variabilité des critères diagnostiques et d'évaluation clinique. À travers cette revue de la littérature, les auteurs ont voulu faire le point sur les données actuelles et clarifier certaines stratégies thérapeutiques. L'analyse des principaux travaux sur cette question met en évidence l'utilité que peut avoir la classe des benzodiazépines chez le malade souffrant de schizophrénie : diminution de l'anxiété, amélioration du sommeil, sédation de l'agitation, et leur utilité dans certains états catatoniques. Leur action en monothérapie sur les symptômes psychotiques productifs et déficitaires reste controversée et peu convaincante. En revanche, la plupart des auteurs soulignent l'intérêt de l'association benzodiazépine-neuroleptique. Cette association a au moins un triple intérêt : diminuer la posologie des neuroleptiques, en diminuer certains effets indésirables, et contribuer à nouer une bonne relation médecin-malade garant d'une bonne observance thérapeutique. Il faut toutefois contrebalancer ces avantages par les inconvénients potentiels tels le risque de dépendance et la potentialisation de certains effets latéraux.[résumé d'auteur]


    Mots clé : ANXIETE ; SCHIZOPHRENIE ; NEUROLEPTIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer