Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

La compliance aux antipsychotiques d'action prolongée : d'un problème d'image à une question d'indication
    Une revue de la littérature montre que les antipsychotiques d'action prolongée (APAP), souffrent d'un ' problème d'image ' et sont souvent réservés aux patients non compliants manquant d'insight. Une approche compréhensive n'assimile pas le manque d'insight à l'anosognosie mais le relie à la perception par le patient du stigma attaché à la maladie. Quel que soit le degré d'insight, les patients rattachent leur espoir de mieux-être à leur capacité d'autonomie. Beaucoup apprennent à connaître la maladie par l'expérience, ce qui fait de la relation patient­infirmier un facteur important de compliance. Lorsqu'on prend le temps d'être attentif à son vécu, le patient reprend à son propre compte la routine de l'injection, comprise comme un moindre mal, nécessaire au maintien de son autonomie. Les croyances négatives attachées au stigma sont plus réduites durant les premières phases de la maladie. Ne faut-il pas réviser les indications des APAP en fonction de la lutte pour la norme (' agonomie ') qui caractérise le projet de vie des schizophrènes, en y incluant plus précocement les patients compliants tout en en excluant, contrairement à l'usage les patients ' agonomiques purs ', qui refusent en bloc stigma et traitement ?[résumé d'auteur]


    Mots clé : OBSERVANCE ; PSYCHOTROPE ; TRAITEMENT RETARD ; REVUE DE LA LITTERATURE ; INSIGHT ; ALLIANCE THERAPEUTIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer