Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Place de l'électroconvulsivothérapie de maintenance dans le traitement des schizophrénies résistantes
    L'efficacité de l'électroconvulsivothérapie (ECT) chez les sujets schizophrènes a été établie sur les symptômes hallucinatoires, excitatoires et catatoniques mais peu de données existent sur l'effet à long terme des cures de maintenance (ECT-M). Nous avons étudié rétrospectivement, dans une population de 19patients, les indications des ECT-M, leur efficacité sur la symptomatologie et sur la qualité de vie, les conditions de rechutes et les traitements médicamenteux associés. Ces cures sont indiquées lors d'accélération des épisodes aigus en fréquence et en intensité, de résistance, d'inefficacité ou de mauvaise tolérance des traitements médicamenteux, de rechute à l'arrêt des ECT. Tous les patients avaient répondu antérieurement aux ECT en aigu et ont reçu en moyenne 47ECT-M. Tous étaient sous traitement antipsychotique, 30 % recevaient des thymorégulateurs, 10 % des antidépresseurs. Sous ECT-M, on observe une amélioration nette des symptômes thymiques, anxieux, des troubles du comportement alimentaire et un enkystement ou une disparition du délire ainsi qu'une efficacité sur le risque suicidaire. En revanche, l'ECT-M est peu efficace sur la dissociation et les symptômes négatifs. Le temps moyen annuel d'hospitalisation et le temps moyen par hospitalisation ont diminué parallèlement à une amélioration de la qualité de vie. L'ECT-M en adjonction aux antipsychotiques représente donc une réelle opportunité thérapeutique pour les schizophrénies résistantes et il apparaît nécessaire d'en définir plus précisément les modalités et les indications.[résumé d'auteur]


    Mots clé : SISMOTHERAPIE ; SCHIZOPHRENIE RESISTANTE ; EFFICACITE ; EVALUATION ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer