Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

La phénoménologie a-t-elle un intérêt en pédopsychiatrie ?
    Auteurs : Naudin, Jean ; Azorin, Jean-Michel
    Date de parution : 2001
    Pagination : 529-534
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ANNALES MEDICO PSYCHOLOGIQUES
    "Il n'y a pas de pédopsychiatrie phénoménologique. Il y a trois raisons à cela. 1. Historique : les pères de la psychiatrie phénoménologique se sont inspirés d'une philosophie en cours d'élaboration ignorant encore la question de l'enfance ; 2. idéologique : les pères de la pédopsychiatrie se sont inspirés de la psychanalyse ; la phénoménologie a pour les psychanalystes la réputation de fournir au psychiatre un moyen de résister à la psychanalyse ; 3. existentielle : la phénoménologie favorise une attitude critique vis-à-vis de la réalité de travail du psychiatre d'adulte, centrée sur la technique ; la réalité de jeu qui caractérise la réalité du pédopsychiatre est en elle-même une forme naturelle de questionnement sur le monde. (N.B. : Les auteurs ont à l'esprit un type spécifique d'approche des patients mentaux, venant des travaux philosophiques d'Eugène Minkowski, Binswanger et quelques autres. Dans le Grec ancien, phainomenon signifie « ce qui apparaît » ; ce qui est proche d'une certaine manière de la vraie signification de l'apocalypse, i.e. la révélation. Alors que phenomenology signifie « un genre d'inventaire des symptômes sans tentative de les expliquer en recherchant une signification possible en littérature psychiatrique américaine ». Le phénomologiste américain peut se servir du DSM-IV, l'esprit philosophique ne peut pas. [résumé d'éditeur]"


    Mots clé : DEVELOPPEMENT ; EXISTENTIALISME ; PEDOPSYCHIATRIE ; PHENOMENOLOGIE ; HISTOIRE DE LA PSYCHIATRIE ; HISTOIRE DE LA PSYCHANALYSE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer