Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

D'un tremblement à l'autre, l'adoption au risque du séisme. Etude qualitative des représentations des parents français ayant adopté en 2010 un enfant né en Haïti
    Le 12 janvier 2010, un terrible séisme détruit Port-au-Prince et affecte trois millions et demi de personnes. Cet événement constitue une crise majeure dans le parcours des parents français ayant, à l'époque, entrepris les démarches pour adopter un enfant né en Haïti. A la suite à la mobilisation de collectifs de parents, le gouvernement français décide fin janvier le transfert d'enfants pour lesquels un jugement d'adoption était prononcé. Les parents adoptants rencontrent alors pour la première fois leur enfant aux aéroports d'Orly et de Roissy, sous le regard des journalistes et des politiques. Grâce à une étude qualitative de type phénoménologique, nous avons exploré, six ans après, les représentations que les parents adoptifs ont construites autour des premières rencontres avec leur enfant et proposé des recommandations en cas de nouvelle catastrophe naturelle. A notre connaissance, aucune recherche équivalente n'a été menée sur le sujet. Conformément à la législation internationale, l'adoption ne peut pas être une réponse à l'urgence. La préparation de l'enfant et du (ou des) parent(s) adoptant(s) est primordiale pour éviter un traumatisme surajouté. Ces adoptions marquées par le séisme incitent à penser de manière plus fine les difficultés auxquelles sont confrontés les parents adoptants, et donc l'ensemble des questions filiatives. [Résumé d'auteur]


    Mots clé : ADOPTION INTERNATIONALE ; TRAUMATISME PSYCHIQUE ; ENFANT ; CATASTROPHE ; PHENOMENOLOGIE ; FILIATION ; REPRESENTATION ; PARENTALITE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer