Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Le 'Light Painting'. Ecriture de lumière et conversion du regard. Une nouvelle médiation dans la prise en charge des addictions à l'adolescence
    Techniquement le Light Painting est une prise de vue photographique qui consiste à révéler les traces lumineuses d'une source grâce à un temps d'exposition relativement lent. Il a été démontré que la prise de photos augmente la sensation hédonique jusqu'à l'accès à la joie et en même temps potentialise l'implication des sujets dans ce qu'ils vivent ou expérimentent. L'efficacité de son utilisation dans le champ thérapeutique a été démontrée par plusieurs études. Les ateliers d'Art thérapie à Médiation Light Painting se déroulent avec une cadence hebdomadaire depuis 2013 dans le département de psychiatrie de l'adolescent et de l'adulte jeune de l'institut mutualiste Montsouris. Cet article a pour objet de fournir des éléments cliniques sur l'intérêt de l'utilisation de la technique photographique du « Light Painting » en tant qu'outil de médiation thérapeutique notamment dans le champ des addictions à l'adolescence, et tout particulièrement pour celles impliquant le corps comme les troubles des conduites alimentaires (TCA). Le fait de se voir réconcilie avec une « autonomie » un sentiment intérieur. Un « lieu » du « moi » ou du « soi » réapparaît. Le sujet comprend alors « de visu » que son moi n'a pas le pouvoir de quitter, ni de dépasser ce corps, ce lieu dans lequel il n'y a pas non plus de place pour un autre que lui. Il reconquiert sa subjectivité même, ce lieu qui fait 'corps' avec l'épreuve qu'il ne cesse de faire de « sa propre limitation ou finitude ». La 'corporéité' réémerge et un sentiment intérieur se manifeste à la fois comme pulsatile, vivant. Le 'Light painting' n'est pas un nouveau gadget thérapeutique et à l'instar du photolangage possède ses propres indications. Il propose un nouvel abord de l'expression des rapports au corps, au soi, à autrui, à l'espace et au temps. La dimension groupale en fait une médiation thérapeutique à part entière conduisant à une métabolisation de la réalité psychique, inconsciente et préconsciente, subjective en s'appuyant sur la fonction contenante du groupe, et sur la tiercérisation apportée par le thérapeute.[résumé d'auteur]


    Mots clé : ADDICTION ; TROUBLE DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE ; INDICATION THERAPEUTIQUE ; ART THERAPIE ; GROUPE D'ADOLESCENTS ; PHOTOGRAPHIE ; ADOLESCENT ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer