Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Idéologies hypermodernes, quels enjeux dans la construction de la parentalité ?
    Les idéologies hypermodernes valorisent l'individualisme et la réalisation de soi. L'objectif de cet article est de montrer leur impact sur l'accès à la parentalité après la naissance. Cet impact serait important, car la parentalité passe, alors, par des bouleversements identitaires, qui fragilisent les individus. Le soutien légitime du groupe familial risque, ici, de faire défaut au parent. Cette hypothèse est d'abord discutée avant d'être illustrée par un cas clinique. La dépression maternelle post-partum, si fréquente actuellement en Occident, s'accompagne ainsi d'une faiblesse du soutien groupal de la mère. La disparition des rites, qui étayaient le devenir parent, laisse également les individus seuls avec l'injonction de devenir autonomes. Un exemple montre comment, chez une mère, le sentiment de solitude très fort après la naissance perdure jusqu'aux 18 mois du bébé. L'absence réelle de l'étayage par sa famille se double d'une injonction, que cette mère a intériorisée très tôt, de « se débrouiller » par elle-même. Le cas clinique est issu d'un matériel recueilli dans le cadre d'une recherche doctorale. Les familles retenues pour l'étude habitent une zone urbaine en France. Dans ces familles, la mère vit avec le père de l'enfant, elle est primipare et a entre 18 et 40 ans. Le suivi a été réalisé au domicile des parents en huit étapes : avant les 2 semaines du bébé, puis à 6 semaines et à 3, 6, 9, 12, 15 et 18 mois du bébé.


    Mots clé : PARENTALITE ; INDIVIDUALISME ; IDENTITE ; DEPRESSION DU POST PARTUM ; CAS CLINIQUE ; SOLITUDE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer