Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Le vieil homme, l'analogon et l'objet identifiant
    L'objet identifiant est un objet qu'en langage profane on appellerait volontiers 'baguette magique' ou 'objet phare', soit un repère situationnel venant au secours d'une adaptation introuvable, à la valeur transactionnelle, motivationnelle et communicationnelle certaine. C'est un objet qui oblige le soignant à penser en dehors les cases et appelle, notamment dans la démence, à repenser le fonctionnement psychique. S'il peut illustrer la pensée magique, il n'est pas sans efficacité symbolique, permettant une réassurance face à l'angoisse d'imprévu. Il restaure en effet, le temps d'une 'interaction parlante', la congruence cognitive du sujet communicant, en particulier lors de l'exploration d'un espace transitionnel. En cela, l'objet identifiant a des points communs avec l'objet transitionnel de Winnicott et avec l'objet flottant cher aux systémiciens. Il permet pour l'essentiel d'amorcer une conduite de communication significative et d'adopter une posture adaptative, à condition qu'il soit reconnu et validé comme tel. Il rend opératoire des fonctionnements anciens ritualisés. Il partage enfin des traits avec les objets méditatifs à finalité rituelle, type Mandala, favorisant d'autant les capacités attentionnelles et suscitant l'envie de partager d'autres mondes mentaux. Son observation lors de l'activité psychique tardive démontre les capacités de résilience disponibles dans la démence et indique la plasticité idéo-affective à l'oeuvre. Sa dégradation en analogon, unité de base de la conscience imageante, est une des reconversions possibles de l'objet identifiant en cas de troubles neuropsychologiques majeurs.[résumé d'auteur]


    Mots clé : MALADIE D'ALZHEIMER ; SOIN ; OBJET TRANSITIONNEL ; RITE ; PERSONNE AGEE ;
Contenu dans
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer