Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Analyse de la structure factorielle de la version brève du questionnaire de personnalité schizotypique (SPQ-B) - format Likert - en population générale en France
    L'objectif de notre étude était d'analyser la structure factorielle de la version brève du Questionnaire de Personnalité Schizotypique (SPQ-B) dans un format Likert. Une analyse en composante principale de la version française de l'échelle a été réalisée dans un échantillon représentatif de la population générale. La consistance interne et l'influence de l'âge et du sexe sur le score total et les sous-scores dimensionnels ont également été étudiées. L'échantillon était constitué de 131 femmes et de 102 hommes. L'analyse factorielle a montré une solution à 3 facteurs expliquant 47,7 % de la variance, avec un facteur 'désorganisation' incluant les items du 'comportement bizarre', du 'discours bizarre' et de 'l'anxiété sociale', un facteur 'interpersonnel' incluant les items de la dimension négative et de la 'méfiance', et un facteur 'cognitif-perceptif' incluant les principaux items de la dimension positive. La consistance interne (coefficient a de Cronbach) pour les 3 sous-échelles et pour le score total était respectivement de 0,81, 0,81, 0,77 et 0,88. Nous n'avons pas retrouvé d'influence de l'âge et du sexe sur les différents scores de schizotypie. Notre étude confirme la structure tridimensionnelle de la schizotypie et montre que la version française du SPQ-B format Likert présente de bonnes qualités psychométriques. Cet outil apparaît comme un instrument fiable et facile d'utilisation pour mesurer l'intensité des traits schizotypiques en population non malade. [résumé d'éditeur]


    Mots clé : DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL ; VALIDATION ; SCHIZOPHRENIE ; PERSONNALITE SCHIZOTYPIQUE ; ECHELLE D'EVALUATION ; FACTEUR DE RISQUE ; ANALYSE FACTORIELLE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer