Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Les psychiatres historiens
    Auteurs : Haustgen, Thierry
    Date de parution : 2017
    Pagination : 483-499
    Localisation CHSA : BmHEy / IFCS / IFSI
    Titre de la revue : EVOLUTION PSYCHIATRIQUE
    Objectifs L'auteur cherche à montrer comment s'est constituée l'histoire de la psychiatrie en France au XIXe siècle et au début du XXe, avant que philosophes, sociologues et historiens professionnels n'investissent ce champ, à une époque où tous les travaux dans ce domaine étaient l'oeuvre des aliénistes eux-mêmes. Méthode Les publications les plus importantes et significatives en matière d'histoire de la médecine mentale et des institutions de soins spécialisés, jusque vers 1950, sont recensées, présentées chronologiquement et résumées : livres spécifiquement consacrés à ces thèmes, chapitres d'ouvrages plus vastes, introductions de traités, recueils de biographies médicales, articles, documents d'archives. Les lignes directrices et l'orientation générale de ces travaux sont évaluées et précisées. Résultats Pinel a attiré l'attention dès 1800 sur les écrits des médecins de l'Antiquité. Esquirol s'est appuyé sur des exemples historiques pour décrire la démonomanie (1814). Leuret a traduit Hippocrate et des ouvrages théologiques, étudié la psychopathologie des prophètes bibliques et des mystiques chrétiens (1834). Trélat a écrit le premier ouvrage exclusivement consacré à une histoire de la « folie » sur la longue durée, divisée en trois périodes (1839). Calmeil a exploité un ensemble de sources latines, tant médicales que religieuses, philosophiques et juridiques, pour décrire les cas de possession, de lycanthropie et de démonolâtrie ayant alimenté les procès de sorcellerie en Europe, du XVe au XVIIIe siècle (1845). A partir de Morel (1860), les traités de médecine mentale comportent tous une introduction historique. Entre 1880 et 1914, l'évolution dans le temps des nouvelles entités cliniques (folie à double forme, neurasthénie, dégénérescence) est étudiée. Le début du XXe siècle est dominé par le travail de recension biographique et bibliographique de Sémelaigne. L'histoire des institutions est abordée par Esquirol (1818), puis affinée par Constans-Lunier-Dumesnil (1874) et Sérieux (1903). Ce dernier étudie systématiquement les archives avec Libert. C'est Henri Ey qui initie en France une histoire critique de la psychiatrie, à partir du milieu du XXe siècle. Discussion Cette première histoire de la psychiatrie comporte des carences méthodologiques. La périodisation reste floue, le Moyen Age se terminant pour certains au début du XVIIe siècle et la Renaissance à la fin du XVIIIe. L'Antiquité est idéalisée. L'hagiographie prend le pas sur la critique, la quête des précurseurs sur la recherche des paradigmes, l'illusion positiviste d'un progrès continu sur les ruptures temporelles. Les oeuvres et les documents d'archives sont analysés à la lumière de concepts nosographiques postérieurs à l'époque où ils ont été rédigés. Il n'en reste pas moins que des sources inédites ou peu accessibles sont mises en lumière, des ouvrages traduits du latin en français, des bibliographies exhaustives établies. Les auteurs antiques sont révélés au public. La sorcellerie est pour la première fois abordée sous l'angle médical. Une analyse de l'histoire de l'asile est ébauchée. Conclusions Les médecins, aliénistes puis psychiatres, doivent être considérés comme les premiers historiens de leur discipline. Cette donnée peut constituer l'une des caractéristiques de la spécialité psychiatrique et de son rapport à la temporalité. La question se pose des raisons pour lesquelles ces travaux médicaux ont été passés sous silence par la plupart des chercheurs non-médecins qui se sont penchés sur l'histoire de la folie à partir des années soixante. [résumé d'éditeur]


    Mots clé : HISTOIRE DE LA PSYCHIATRIE ; 19E SIECLE ; PUBLICATION ; ARCHIVES ; ANTIQUITE ; SORCELLERIE ; ASILE PSYCHIATRIQUE ; FRANCE ;
Contenu dans
    Article : Pour l'histoire de la psychiatrie [dossier] / Garrabé, Jean ; Hochmann, Jacques ; Haustgen, Thierry ; Fromentin, Clément ; Guillemain, Hervé ; Lepoutre, Thomas ; Le Sonn, Loïg ; Guignard, Laurence ; Delille, Emmanuel ; Majerus, Benoît ; Chenivesse, Pierre ; De Luca, Manuella. 2017, vol. 82, n° 3. - 439-629
    www.elsevier.fr

       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer