Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

La sémiologie motrice dans les troubles anxieux et obsessionnels
    L'anxiété peut varier d'un état émotionnel simple et physiologique à des pathologies structurées avec des syndromes bien établis comme le sont les troubles phobiques, le trouble panique ou encore le trouble anxiété généralisée. Dans cet article, nous présentons d'abord les composantes motrices de l'anxiété infraclinique (la gêne simple) et de la peur aiguë. On retrouve essentiellement : tension musculaire, tremblements, instabilité, modifications de la posture (repli, défense, autocontact), de la mimique ou du comportement (agitation ou inhibition). Nous montrons ensuite comment la sémiologie motrice s'intègre dans la description des principaux troubles anxieux et obsessionnels (classifications et échelles d'évaluation). Pour certains de ces troubles, la phobie sociale par exemple, des approches spécifiques comme l'étude de l'oculomotricité peuvent permettre d'objectiver des signes moteurs plus subtils. En ce qui concerne les troubles obsessionnels-compulsifs, ils peuvent s'avérer également marqués par une dimension motrice particulière, avec des gestes répétitifs, inopérants, et des modifications du comportement spatial. Enfin, nous discutons de l'intérêt de l'utilisation de la réalité virtuelle dans l'exploration de cette symptomatologie motrice identifiée dans les troubles anxieux et obsessionnels. [résumé d'auteur]


    Mots clé : MOTRICITE ; PHOBIE SOCIALE ; TROUBLE OBSESSIONNEL COMPULSIF ; SYMPTOMATOLOGIE NEUROMUSCULAIRE ; ANXIETE ; SEMIOLOGIE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer