Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Comment évaluer l'apport de la mindfulness (MBCT) dans la prévention des rechutes thymiques?
    L'évaluation des psychothérapies, pour des raisons ayant trait à la fois au respect de règles de santé publique et à l'amélioration de nos connaissances et de nos pratiques, est devenue une étape incontournable. L'efficacité des psychothérapies, et particulièrement des Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC), est aujourd'hui largement documentée dans le traitement des épisodes dépressifs et dans la prévention de leurs rechutes. Les travaux récents portent leurs efforts sur l'amélioration des prises en charge afin d'optimiser encore le gain en termes de prévention de rechutes. C'est dans ce cadre que la démarche MBCT prend toute sa place. Certains auteurs ont montré qu'adjoindre une démarche MBCT améliorait encore le gain en termes de rechute après une TCC auquel le patient avait été répondeur (Vittengl et Jarrett, 2015) lui permettant d'améliorer sa qualité de vie. En revanche, la question du pourquoi elles fonctionnent, dans quelles conditions, pour quels individus particuliers ainsi que l'identification des mécanismes et processus de changement sont encore très d'actualité. Pour ce faire, l'évaluation de l'effet d'une pratique en MBCT a utilisé à la fois des mesures se voulant directes (auto-questionnaires) et des mesures plus indirectes du changement (épreuves neuropsychologiques, mesures psychologiques, techniques d'imagerie cérébrale, etc.). Cette communication se propose de faire le point sur ces mesures, les résultats qu'elles ont apportés et les hypothèses qu'elles ont soulevées respectivement dans la littérature internationale de la dépression unipolaire. [résumé d'auteur]


    Mots clé : RECHUTE ; PREVENTION ; PSYCHOTHERAPIE ; THERAPIE BASEE SUR LA PLEINE CONSCIENCE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer