Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

La lésion fonctionnelle dans la conversion hystérique : des aliénistes à l'imagerie cérébrale
    Le développement de nouveaux outils d'imagerie a permis de confirmer les intuitions des aliénistes du milieu du xixe siècle qui, avant Charcot, avaient introduit le concept de lésion fonctionnelle appliqué aux névroses et notamment à l'hystérie. Le déficit moteur conversif a été plus particulièrement étudié au cours de ces dernières années. Les mécanismes à l'origine de ce déficit apparaissent distincts de ceux mis en jeu chez le sujet sain simulateur et pourraient être expliqués par une activité excessive d'imagerie motrice qui n'est pas mise au repos lors de l'exécution du mouvement. Cette activité excessive pourrait notamment mettre en jeu de façon anormale le cortex préfrontal et le précuneus. Une perturbation des régulations émotionnelles, impliquant le cortex cingulaire antérieur et l'amygdale, pourrait également influencer négativement l'exécution motrice. L'intérêt de ces explorations est illustré à travers l'étude d'un patient qui présente de façon conjointe un déficit sensori-moteur de l'hémicorps gauche, des mouvements dystoniques et un syndrome d'héminégligence sans lésion morphologique. Ce cas montre la nécessité de prendre en compte la singularité de chaque situation comme l'évolution des symptômes dans le temps. La question du passage à l'organicité d'une lésion fonctionnelle est également posée tout comme celle de faire évoluer la rééducation et la prise en charge thérapeutique à la lumière de ces nouvelles données.[résumé d'auteur]


    Mots clé : HISTORIQUE ; TROUBLE DE CONVERSION ; CAS CLINIQUE ; IMAGERIE CEREBRALE ; IMAGERIE PAR RESONANCE MAGNETIQUE ; LESION CEREBRALE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer