Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Le sang de mon frère'. Expérience de la greffe intrafamiliale à travers dessins et discours d'enfants drépanocytaires
    La drépanocytose, maladie génétique, peut désormais être traitée et guérie par une allogreffe intrafamiliale de cellules souches hématopoïétiques (CSH). Cette greffe a fait ses preuves sur le plan médical et est de plus en plus utilisée, notamment chez les jeunes enfants. Elle leur donne le statut de chimère biologique grâce à la moelle osseuse d'un frère ou d'une soeur. Comment vivent-ils alors cette expérience médicale lourde et ses conséquences sur le plan psychologique ? Cette étude prospective a permis de décrire le vécu de la greffe chez trois enfants drépanocytaires âgés de 5 à 7 ans sur une durée d'un an par une méthodologie qualitative à partir des dessins et du discours des enfants. Ces enfants sont confrontés à des modifications de la perception d'eux-mêmes et de la représentation du temps entre rupture et continuité. Face à cette épreuve, on observe une oscillation entre un besoin de maîtrise et au contraire de passivité. La greffe va mettre à mal les enveloppes psychiques et leurs qualités. De plus, une problématique du don et de la dette va émerger. En effet, la greffe entraine un bouleversement dans la construction de leur personnalité, avec une réminiscence de processus archaïques. La représentation du changement pour ces enfants et le sentiment de guérison qui en découle sont complexes, et impliquent un véritable travail de deuil de la maladie qui s'avère long et douloureux. Il s'agit d'une période de vulnérabilité pour l'enfant qui nécessite un accompagnement psychologique.[Résumé d'éditeur]


    Mots clé : GREFFE D'ORGANE ; ENFANT ; MALADIE GENETIQUE ; TRAUMATISME PSYCHIQUE ; TEMPORALITE PSYCHIQUE ; DESSIN ; GUERISON ; ETUDE PROSPECTIVE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer