Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Facteurs associés à l'exposition élevée aux médicaments psychotropes identifiés lors d'une étude épidémiologique montréalaise
    L'article examine les associations entre l'exposition élevée aux médicaments psychotropes, la présence d'un diagnostic de trouble mental et les caractéristiques sociodémographiques chez la population adulte. Un questionnaire a été passé par entrevue auprès de 2433 personnes de 15 ans et plus dans le cadre de l'enquête ZEPSOM (zone épidémiologique du sud-ouest de Montréal). Les déterminants de leur consommation de psychotropes ont fait l'objet d'analyses bivariées et de régression logistique multivariée. Une association bivariée significative a été observée entre la consommation de somnifères, d'anxiolytiques et d'antidépresseurs et être plus âgé, être une femme, vivre seul, avoir un niveau d'instruction et de revenu faible, de ne pas avoir occupé un emploi au cours des 12 mois précédant l'enquête et présenter un trouble mental. Une exposition élevée aux différents médicaments psychotropes (trois ou plus) a été rapportée chez 3,1 % des répondants. Toutes choses étant égales, elle augmente avec l'âge, le fait de vivre seul, ne pas avoir occupé d'emploi au cours de la dernière année et de présenter un trouble mental. Les résultats suggèrent la nécessité de considérer l'isolement social et la prévalence des troubles mentaux pour contextualiser l'exposition élevée aux médicaments psychotropes puisque la polypharmacie peut présenter des risques importants si elle ne s'inscrit pas dans la logique d'un protocole d'intervention clinique cohérent.[Résumé d'éditeur].


    Mots clé : PSYCHOTROPE ; ANTIDEPRESSEUR ; ANXIOLYTIQUE ; HYPNOTIQUE ; ADULTE ; CONDITION DE VIE ; TRAVAIL ; SOLITUDE ; CHOMAGE ; EMPLOI ; AGE ; USAGE NOCIF ; PATHOLOGIE PSYCHIATRIQUE ; PREVALENCE ; QUESTIONNAIRE ; ENQUETE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer