Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Parotidite induite par la clozapine : à propos d'un cas
    L'implication de la clozapine dans l'induction d'une pathologie parotidienne est peu connue. Les rapports de cas faisant état d'atteintes parotidiennes concomitantes d'une prescription de clozapine sont rares, et les tableaux cliniques présentés ainsi que les hypothèses physiopathologiques proposées hétérogènes. Pourtant, ces atteintes parotidiennes pourraient bien être d'authentiques effets indésirables de la clozapine, et l'hypersialorrhée induite par la clozapine, présente chez 30 % des cas, en serait la principale cause. Nous rapportons ici le cas d'une patiente traitée par clozapine depuis 21 mois pour un trouble schizo-affectif résistant ayant présenté un épisode aigu de parotidite bilatérale à l'occasion d'une augmentation posologique. Devant l'intensification de la sialorrhée présentée par cette patiente quelques jours avant, et après qu'une étiologie virale ait été évoquée, le diagnostic d'une parotidite induite par la clozapine a été retenu.A la lumière de ce cas, les différents mécanismes physiopathologiques en cause sont discutés. Cet effet iatrogène de la clozapine doit être connu des cliniciens afin d'être mieux prévenu.[résumé d'auteur]


    Mots clé : CAS CLINIQUE ; CLOZAPINE ; COMORBIDITE ; DENT ; EFFET SECONDAIRE ; MALADIE IATROGENE ; NEUROLEPTIQUE ATYPIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer