Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Innocence et culpabilité pathologiques
    Auteurs : Boucaud, Michel de
    Date de parution : 2013
    Pagination : 452-459
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : ANNALES MEDICO PSYCHOLOGIQUES
    L'innocence et la culpabilité sont deux réalités de l'expérience humaine à la fois antinomiques et contraires et capables d'intrications subtiles. Après avoir abordé les racines de ces deux grandes notions dans leurs concepts historiques, nous pourrons parcourir les champs spécifiques à chacune d'entre elles. L'innocence est très tôt dans l'histoire rapportée aux problématiques des jeunes enfants et de leur mort violente pour signifier par la suite les valeurs d'ordre moral et spirituel. La culpabilité se réfère dès l'Antiquité à la faute du coupable et à son crime pour concerner plus tard les transgressions d'un groupe particulier et de ses rites. Ces considérations nous permettent de bien saisir les champs spécifiques. L'innocence se caractérise surtout par le style et la manière de vivre. L'expérience de l'innocence est faite de la vulnérabilité en relation directe avec l'altérité et sous-tendue d'intentionnalité. La conviction d'innocence pathologique est importante à comprendre, car elle est affirmée dans un contexte de déréalisation, obscurcissant la conscience des actes. Et, cette conviction se situe dans un vécu de persécution. L'acte imputé n'est pas reconnu et le sujet le rapporte à l'autre, dans la conviction plus ou moins délirante, toujours déréalisée, de son innocence. Mais, il convient de bien distinguer cela du déni. La culpabilité est une expérience capable d'envahir les personnalités. Les conceptions sociologiques et psychologiques sont à bien différencier. Mais, il est important de bien distinguer les différentes modalités, culpabilité réelle, subjective, culpabilité morbide, délirante. Cette dernière constitue le centre des pathologies mélancoliques capables de prendre des formes très graves. De nombreux travaux nous montrent que l'innocence et la culpabilité constituent des expériences contingentes. [résumé d'auteur]


    Mots clé : SEMIOLOGIE PSYCHIATRIQUE ; CONSCIENCE ; ALTERITE ; CULPABILITE ; HISTORIQUE ; PSYCHOLOGIE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer