Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Mésusage de substances psychoactives en milieu professionnel. IV-Repérage clinique. 2-Les acteurs du repérage. Les conduites à tenir en fonction des résultats du repérage
    Toute personne présente sur le lieu de travail peut être amenée à repérer un mésusage de substance psychoactive (SPA), mais sa fonction, sa formation, son éthique, sa personnalité et son expérience feront varier l'interprétation, la 'conduite à tenir' et donc les conséquences de ce repérage Or, le repérage est indissociable des notions de libertés individuelles, d'éthique et de transparence (vis-à-vis de la personne repérée), exercice difficile face aux contraintes réglementaires. Les services de santé au travail doivent être en capacité de proposer à tout salarié de bénéficier d'une évaluation clinique de sa consommation de SPA et de délivrer, le cas échéant, une intervention brève sur l'ensemble des substances, y compris les médicaments psychotropes. Le cas échéant, un accompagnement thérapeutique sera proposé. Dans la cadre d'un protocole, le repérage peut être confié par le médecin à un infirmier de santé au travail préalablement formé. Il est recommandé que la décision d'aptitude prononcée par le médecin du travail suite au repérage d'un mésusage de SPA soit toujours proportionnelle au risque que cette consommation induit en milieu du travail, sur le salarié ou son entourage.[Résumé des auteurs]


    Mots clé : DROGUE ; USAGE ; MILIEU PROFESSIONNEL ; TRAVAIL ; USAGE NOCIF ; EVALUATION ; CONDUITE A TENIR ; MEDECIN DU TRAVAIL ; DEPISTAGE ; RECOMMANDATION ;
    Volume : 35
    Numéro : 3
    Notes : 28 réf. bibliogr.
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer