Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Suivi de l'arrêt des traitements antidémentiels au stade très sévère de la maladie d'Alzheimer (MA) chez 24 patients en institution
    Le syndrome démentiel au stade très sévère est défini par un MMSE inférieur à 3-30. A ce stade, la poursuite des traitements antidémentiels fait débat. Cependant, ces traitements semblent avoir un impact bénéfique sur les troubles du comportement au stade sévère et limiter le recours aux psychotropes. Qu'en est-il au stade très sévère ? Objectifs : Evaluer de façon prospective, dans une population de 24 patients institutionnalisés, atteints de syndrome démentiel très sévère, lié à une maladie d'Alzheimer avec éventuelle composante vasculaire, l'effet de l'arrêt d'un traitement spécifique (mémantine 18 cas ou anticholinestérasique 6 cas) sur le comportement et la prescription de psychotropes. Méthode : Le traitement est interrompu en 2 semaines. L'échelle NPI (Neuropsychiatric Inventory) est effectuée à l'inclusion et à 4 mois. La prescription de 4 classes de psychotropes (antipsychotiques, benzodiazépines, antidépresseurs et hypnotiques) est recueillie à l'inclusion, 2 mois et 4 mois. Résultats : L'échelle NPI initiale varie de 2 à 53 avec un NPI moyen à 18,8 +-- 14,4. Les scores les plus élevés sont observés pour l'item apathie et agitation/agressivité. A 4 mois, le NPI moyen est stable à 20,4 +-- 10,0 mais le sous-score apathie augmente de façon significative (p<0,05). Le nombre moyen de psychotropes passe de 1,71 à l'inclusion (répartition égale entre les 4 classes) à 1,46 à 4 mois (p< 0,05). Conclusion : Cette étude observationnelle d'effectif restreint, sans groupe contrôle, suggère que l'arrêt d'un traitement antidémentiel chez des patients porteurs d'une maladie d'Alzheimer au stade très sévère n'entraine pas de variation significative de l'échelle NPI, mais peut majorer l'apathie chez certains patients. Un allègement significatif des traitements psychotropes et des économies substantielles sont observés.[Résumé d'éditeur]


    Mots clé : MALADIE D'ALZHEIMER ; ABSTENTION THERAPEUTIQUE ; ETUDE PROSPECTIVE ;
    Volume : 38
    Numéro : 5
    Notes : Tabl. ; 24 ref. biblio
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer