Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Peut-on objectiver et éviter les erreurs diagnostiques en situation transculturelle ?
    Une littérature anglo-saxonne abondante met en évidence une forte prévalence des schizophrénies chez les immigrés dans les pays occidentaux. Cette prévalence probablement surestimée peut résulter d'erreurs diagnostiques liées notamment à la distance culturelle entre le clinicien et son patient. Nous avons mené une étude qualitative qui interroge les diagnostics des cliniciens sur des cas cliniques transculturels. Nous avons comparé les diagnostics posés avec ou sans l'aide du guide de formulation culturelle présent en annexe du DSM-IV. Les résultats démontrent que ce guide est utile en début de prise en charge, pour un clinicien non sensibilisé à la psychiatrie transculturelle. Il permet une réduction du taux d'errance diagnostique, facilitant l'anamnèse complète et l'alliance clinique. Le guide incite pour l'élaboration diagnostique à la prise en compte de l'environnement du patient, de ses théories étiologiques et de la propre position du clinicien par rapport à la culture du patient. [résumé d'auteur]


    Mots clé : SOIN INTERCULTUREL ; SCHIZOPHRENIE ; MIGRANT ; PREVALENCE ; DIAGNOSTIC MEDICAL ; ERREUR PROFESSIONNELLE ; CULTURE D'ORIGINE ; ENVIRONNEMENT SOCIAL ; INTERACTION ; RECOMMANDATION ; DSM ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer