Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Une utilisation originale du dessin de la famille dans l'entretien préliminaire parent-enfant
    Les auteurs envisagent une utilisation du test du dessin de la famille qui rompt avec la conception méthodologique et historique, enseignée et pratiquée par ses concepteurs, Maurice Porot (en 1952) et Louis Corman (en 1970). Pour l'essentiel, ils situent cette rupture sur un plan clinique, porté par un modèle théorique psychanalytique dans lequel il s'agit avant tout d'aborder l'enfant dans sa dimension de sujet de l'inconscient. Bien que convaincus (comme Catherine Chabert semble l'être dans son ouvrage paru en 1998, Psychanalyse et méthodes projectives) que 'les tests projectifs ne contiennent pas intrinsèquement un modèle théorique spécifique', ils n'en répercutent pas moins la divergence méthodologique sur la forme (de la passation et de la consigne) et sur le cadre d'interprétation des données. Ils n'appuient pas leur lecture du test sur l'analyse quantitative ou qualitative en rapport à une codification préétablie, mais la fondent sur deux notions psychanalytiques : le transfert et la parole (émise autour et en dehors du dessin produit par l'enfant). Ils affirment que leur approche originale du dessin de la famille ne constitue pas 'un dévoiement de cet outil', mais qu'au contraire, en dégageant ce test d'un certain formalisme, ils privilégient son aspect psychodynamique qui en fait sa richesse : la projection. Présentant deux vignettes cliniques dans lesquelles ils lient la figuration picturale au symptôme de l'enfant (tel qu'il est présenté par les parents) dans un cadre thérapeutique et transférentiel, ils repèrent ­ après la passation du test pendant l'entretien préliminaire parents-enfant ­ la position subjective (projective inconsciente) de l'enfant (transcrite à son insu, le plus souvent) dans la dynamique familiale et le discours parental motivant la demande de consultation.


    Mots clé : CADRE PSYCHANALYTIQUE ; CAS CLINIQUE ; DESSIN ; ENTRETIEN FAMILIAL ; ENTRETIEN PRELIMINAIRE ; FAMILLE ; INCONSCIENT ; INTERPRETATION PSYCHANALYTIQUE ; PAROLE ; PROJECTION ; PSYCHANALYSE D'ENFANT ; PSYCHOTHERAPIE FAMILIALE ANALYTIQUE ; PSYCHOTHERAPIE MERE ENFANT ; PSYCHOTHERAPIE PARENT ENFANT ; SAVOIR ; SEANCE ; SPECIFICITE ; SUBJECTIVATION ; SYMPTOME ; TEST PROJECTIF ; TEST PSYCHOLOGIQUE ; TRANSFERT ; TRIADE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer