Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Anomalies électroencéphalographiques paroxystiques et troubles spécifiques du langage de l'enfant : vers un modèle neurodéveloppemental ?
    Les troubles spécifiques du langage (TSLO) sont fréquemment associés à des anomalies paroxystiques infra cliniques observées sur l'électroencéphalogramme. L'objectif de ce travail d'analyse rétrospective des dossiers de 35 enfants atteints d'un trouble spécifique du langage est de déterminer quelle proportion présente des anomalies paroxystiques électroencéphalographiques (EEG), de les décrire et d'étudier leur association à certaines caractéristiques anamnestiques, cliniques, para cliniques et évolutives. Dans cette population d'enfants âgés de quatre à sept ans, comportant 49 % de patients atteints de TSLO de type expressif et 51 % de type réceptif, 49 % des enfants présentent des anomalies EEG. Très fréquentes, elles sont essentiellement localisées à gauche et dans deux régions : temporo-occipitale (60 %) et frontorolandique (30 %). On observe une atteinte de la dimension phonologique du langage significativement plus importante, un nombre significativement plus important de retards d'acquisition de la marche et de la propreté et une fréquence accrue (quoique non significative statistiquement) d'anomalies psychomotrices. La fréquence de telles anomalies suggère qu'elles puissent refléter des particularités physiopathologiques associées aux TSLO. On peut ainsi envisager pour les TSLO un modèle théorique neurodéveloppemental, comme pour les troubles envahissants du développement et la schizophrénie. [résumé d'auteur]


    Mots clé : DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR ; ELECTROENCEPHALOGRAMME ; ENFANT ; ENQUETE RETROSPECTIVE ; NEUROLOGIE ; PEDOPSYCHIATRIE ; TROUBLE DU LANGAGE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer